Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 09:50

03559-copie-1.JPGLibye: " Je préfère Kadhafi, à Moustapha Abdeljalil"

Je préfère Kadhafi, à Moustapha Abdeljalil, à Hamid Karzaï, et je suis Toubou : je resterai toujours libre.


Pourquoi sommes-nous en guerre froide contre le gouvernement de Kadhafi depuis quinze ans ? Nous demandons que notre langue et notre culture soient reconnues comme identité nationale libyenne, que le tedaga (la langue des Toubou) soit reconnu comme langue officielle, que les villes toubou soient gouvernées par des Toubou, nous demandons la liberté de voyage en pays toubou, entre le Niger et le Tchad. Je suis sûr que le Guide va accepter tout cela, ce sont nos revendications depuis 2002. Notre organisation, le Conseil national toubou, existe depuis le 14 septembre 1999, et si beaucoup de ses membres vivent dans la clandestinité, elle fonctionne comme toute organisation non violente. Un peu à l’image de l’« Agence juive », je crée cette organisation pour unifier la nation toubou « Libye, Tchad, Niger », afin que les Toubou restent libres sur leur terre. Pour nous les Toubou, la liberté est notre meilleure amie, et c’est pour cette raison que le derdé Kosso (ou Kossi) a interdit la prison à l’été 1760. Nos lois n’ont rien à voir avec la loi islamique, elles « interdisent la privation de liberté », les femmes ont beaucoup de droits et, pour cette raison, les femmes toubou possèdent leurs biens propres. Nous observons attentivement la politique du Guide depuis deux ans, et elle est plutôt en faveur des Toubou, probablement en partie grâce à la plainte déposée auprès de la Cour pénale internationale (14/09/2009). Kadhafi n’a pas intérêt à ce que les Toubou entrent en guerre contre lui et, pour cette raison, il a accepté nos conditions. Je n’ai pas confiance dans les rebelles de Benghazi car ils veulent arabiser la Libye. Depuis la plainte de 2009, nous avons eu plusieurs contacts pour parler de nos revendications, mais aucun pays dans le monde ne nous a soutenus pendant nos traversées du désert. Pendant ce temps, en Libye, mes amis sont en prison ; depuis mars dernier, un seul prisonnier politique toubou est en prison (le général Alatchi Mehdi), mais des négociations sont en cours. Le président sud-africain Zuma a proposé un plan fin avril 2011, un plan de l’Union africaine. C’est un plan de liberté et de tolérance entre les peuples, un plan à la sud-africaine pour la paix en Libye, avec un gouvernement de transition dans un premier temps, suivi par des élections. Ce plan est un copier-coller du plan sud-africain de 1990 à 1994 pour la paix. Nous avons soutenu ce plan, mais les rebelles et la France l’ont refusé, même si les États-Unis le trouvent correct. Mais la pression de N. Sarkozy est forte, il est le seul à faire pression sur tous les membres de l’Otan. En réalité, l’armée française lance des opérations toute seule sur des cibles libyennes choisies par elle parfois sans l’accord de l’Otan. Pour cette raison, beaucoup de pays membres de l’Otan ont arrêté leur participation progressivement, en demandant comme solution à la crise la voix politique et le plan de l’Union africaine. C’est le cas de la Norvège et de l’Italie, mais la France s’y oppose. Depuis trois mois, l’armée française applique la doctrine du chaos, « célèbre dans toutes les écoles d’officiers de l’armée », une doctrine qui est un crime de guerre, impliquant le massacre des civils, la destruction des routes, des hôpitaux, des réserves alimentaires stratégiques, des centrales électriques pour paralyser le pays. Ce que fait l’armée française depuis mai 2011 n’est rien d’autre qu’un crime de guerre, sans même informer l’Otan des cibles choisies par l’état-major français, dont M. Sarkozy est le chef suprême. Il fait du sort de M. Kadhafi une affaire personnelle, sans prendre en compte les intérêts des peuples français et libyen, car il refuse le plan de l’Union africaine et de Jacob Zuma. Tous ceux qui connaissent bien la Libye, des français, détestent N. Sarkozy car ce qu’il fait est une guerre coloniale. Il faut appeler un chat un chat, la guerre en Libye est une guerre coloniale, une guerre entre Sarkozy et Kadhafi. Tuer Kadhafi serait très facile, mais ce n’est pas lui qu’il veut tuer, c’est la Libye, l’affaiblir comme la Somalie pour voler ses ressources. Pour cette raison, depuis trois mois, il bombarde des cibles économiques qui n’ont rien à voir avec des cibles militaires : des universités, des hôpitaux, des stocks alimentaires, à Sebha, Tripoli, Zlitain. Pour cacher ses crimes, l’armée française ses alliée L’Otan a bombardé des émetteurs TV libyens, ce que Reporters Sans Frontières a condamné dans un communiqué. Je dis à M. Sarkozy que nous, le peuple intègre et libre du Sahara, nous n’aimons pas Kadhafi, mais la Libye est notre patrie terre nos ancêtre  et la terre d’Afrique. Ce qui s’est passé hier à Zlitain et ce qui se passe depuis trois mois, ce sont des crimes de guerre ; nous condamnons ces actes de lâcheté de l’armée française et son complice l’Otan, le massacre d’une maitresse d une mere femme et de ses enfants 51 enfant dans leur ecole,. Je trouve choquant le silence des médias français sur les crimes de leur armée car les images de la TV libyenne sont souvent identiques à celles de CNN. Nous soutenons le changement de régime, au Tchad et en Libye, par nous-mêmes, par le soutien de l’Union africaine, par nous-mêmes, je le répète, par nous-mêmes. Mais nous n’accepterons jamais l’intervention coloniale de la France et de ses alliés de l’Otan. Nous apportons notre soutien à nos compatriotes qui aiment leur pays, pour ceux qui ont une la mémoire courte, car même durant la colonisation de l’Afrique, il y a toujours eu des collabos, connus sous le nom de « tirailleurs sénégalais ». M. Sarkozy veut mettre en Libye un gouvernement faible comme en Afghanistan, puis voler le gaz et les pétroles libyens, avec des traitre et pour cela il manipule les médias, je vous le dis, Je préfère Kadhafi, à Moustapha Abdeljalil je connais mieux en Ministre de la justice et ces amis, et je suis Toubou : je resterai toujours libre sur la terre de mes ancêtres. Vive acacia rouge, pour la mémoire massacre du Zouar et sa région perpétré par l’armé française pour soutenir François Tombalbaye du Tchad et régime néocolonial et raciste envers Toubou  1969 à 1973 nous n’oubli pas le 234 civiles des femmes, des enfants, du Zouar, Duna Angal KadimTo Numo Dir.

Par Le Prince Mabrouck Jomode Elie Getty Doby My de Zouar

Conseil National Toubou

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Tout sur le fédéralisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher