Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 22:02

article photo 1206385172480-6-0DROITS DE L'HOMME - C'était la polémique du week-end au sujet de la venue de Sarkozy en Chine...

C’était donc bien une bourde. Bernard Kouchner, ministre de tutelle de Rama Yade, a confirmé lundi matin que la secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme avait bien parlé de «conditions» à la venue à Pékin du président Nicolas Sarkozy pour l'ouverture des JO.

Dans un entretien au «Monde», Rama Yade avait affirmé que «trois conditions [étaient] indispensables pour qu'il s'y rende: la fin des violences contre la population et la libération des prisonniers politiques, la lumière sur les événements tibétains et l'ouverture du dialogue avec le dalaï lama.».

Trois conditions, qui si elles étaient prises au pied de la lettre, rendaient quasi impossible le voyage en Chine de Nicolas Sarkozy. Un vrai manque de diplomatie à l'heure où l'attitude politique à adopter face à la Chine est encore discutée. Peu après, Rama Yade avait du rectifier l’interview, assurant que «le terme de “conditions“ n'a pas été employé».

«En tout cas, moi, je ne la condamne pas»


Interrogé sur LCI «pour savoir s'il y avait un problème Rama Yade au gouvernement» après «la polémique sur le mot conditions», Bernard Kouchner a répondu: «Elle a dit ça, puis elle a retiré ce mot.»

Pour le ministre, «il n'y a pas de problème lorsqu'on est ministre des droits de l'Homme». «Elle est tout à fait dans ce rôle», a poursuivi Kouchner, ajoutant: «le mot “conditions” n'est pas dans le vocabulaire du président de la République et, si on fait de la diplomatie, on n'impose pas de conditions à un pays comme la Chine.»

Le ministre des Affaires étrangères a refusé de condamner les propos de sa secrétaire d’Etat, malgré une formule un peu ambigüe: «en tout cas, moi, je ne la condamne pas».

Communiquer de façon plus «harmonieuse»

Lundi matin, au cours d'«un petit-déjeuner de mobilisation» organisé par Brice Hortefeux, ministre de l'Immigration, Nicolas Sarkozy a demandé à ses ministres de communiquer de façon plus «harmonieuse» en présence d'une dizaine d'entre eux, dont Rama Yade.

Selon des sources citées par l'AFP, le président n'a toutefois pas évoqué le «couac» de communication ce week-end entre la secrétaire d'Etat et Bernard Kouchner.
V.G.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher