Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 14:50

topelement-copie-3.jpgLes professionnelles du sexe racolent à proximité d’un parking relais de la banlieue d’Annecy.

Elle arbore un maquillage outrancier: un fard à paupières bleu et des lèvres roses entourant une dentition imparfaite. Arpentant les abords du rond-point situé à quelques mètres du parking relais (P+R) de Saint-Martin-Bellevue, dans la banlieue d’Annecy, la prostituée attend ses clients.

Le manège est toujours le même. Le conducteur embarque cette femme blonde côté passager et disparaît dans les chemins alentour. Une dizaine de minutes plus tard, le véhicule réapparaît, laissant ressortir la professionnelle du sexe. Qui reprend son poste, avec vue sur la barrière de péage de l’autoroute menant à Genève.

Ne parlant pas français, cette prostituée explique en allemand qu’elle est là depuis un mois. Le phénomène est en effet nouveau. «Je n’avais jamais vu de fille faire le trottoir sur le bassin annécien», avoue un habitant du secteur. Le racolage étant interdit en France, la prostitution dans le Genevois se passe plutôt à l’abri des regards, dans des appartements.

Le lieutenant-colonel Christophe Cuignet, commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Haute-Savoie, confirme: «Il y a encore deux ans, ce phénomène n’existait pas dans cette région.» Depuis quelques mois, l’activité a démarré à Saint-Martin-Bellevue. Bulgares, selon les informations du maire Christian Rophille, les filles ont commencé au centre de la commune, avant d’être repoussées en périphérie, vers le P+R.

«Il y en a d’abord eu une, commente l’édile. Puis le commerce devait être prospère puisqu’ils en ont fait venir une deuxième, puis une troisième et parfois une quatrième.» Il faut dire que l’axe est propice. La route reliant Annecy à Genève est empruntée par 18 000 véhicules par jour. «Un fort trafic en lien avec la Suisse», souligne le maire. Le positionnement des prostituées ne doit donc rien au hasard. Même si telle n’était pas leur destination initiale.

«Leur volonté de départ était d’exercer à Genève, indique le lieutenant-colonel Cuignet. Comme leur activité est encadrée en Suisse, elles y sont plus en sécurité.» Pour une raison inconnue, elles ont visiblement dû renoncer et ont jeté leur dévolu sur la commune haut-savoyarde. Le maire a saisi la préfecture et les gendarmes. Deux heures après notre premier passage, ces derniers sont sur place. La prostituée blonde a disparu, tout comme sa consœur brune, habituellement postée à trois kilomètres de là.

 

Source: TDG

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher