Avec la date fatidique du 10 janvier, Deby a décidé « d’arabiser » l’administration, histoire de rendre moins dépaysée la nouvelle dulcinée : désormais tous les communiqués officiels doivent être rédigés en arabe, les Conseils des Ministres doivent désormais se tenir en Arabe, il en fut ainsi pour le dernier Conseil des Ministres, etc.

Pour revenir au fameux mariage avec la fille Moussa Hilal, selon nos informations il y a du tao-tao dans l’air ! Ce qui est sûr c’est le report du mariage ; quant aux raisons du report, Khartoum et N’djaména ne parlent pas le même langage.

Vu de Khartoum, le report est dû au nom respect de la parole donnée par Deby à Moussa Hilal. En effet selon ce dernier, ce mariage n’est pas seulement un mariage d’individu à individu mais il requiert une connotation hautement politique, en d’autres termes c’est un mariage entre le Soudan et le Tchad c’est la raison pour laquelle le Président tchadien doit venir chercher son épouse au Soudan où on a invité pour la circonstance tous les chefs des tribus arabes, des sultans des différentes régions du Soudan et même quelques chefs d’Etat amis. Or, après son retour d’Afrique du Sud, Mr Deby ne se sent pas en forme –c’est le moins qu’on puisse dire- c’est pourquoi il a proposé de déléguer son frère avec un avion spécial pour assister aux cérémonies nuptiales et repartir avec la mariée dans le même avion. Tel n’est pas l’avis de Mr Moussa Hilal qui pense que ce mariage est historique comme a indiqué le journal soudanais « ahram alliom » sur deux pages pleines dans son édition du 9 janvier, il faut que les festivités le soient aussi en présence du principal intéressé et de son homologue soudanais ainsi que les autres illustres convives. Deby sera donc paré en marié selon les us soudanaises au bas de la passerelle et sera conduit à l’hôtel Rotana Assalam, une fois la fête terminée il sera reconduit à l’aéroport directement avec sa nouvelle épouse qui deviendra ipso facto «la première dame soudanaise du Tchad ». Fermer le ban ! Entre la maladie de Deby et les ambitions de Moussa Hilal, il n’y a pas d’autres issus que le report.

Vu de N’djaména, on conjugue déjà le mariage de Deby et d’Ammani au passé composé. Selon les informations à notre disposition le mariage est purement et simplement rompu ! En effet les deux sœurs de Deby et le grand frère Daoussa Deby ont utilisé l’artillerie lourde pour dissuader leur frère de contracter ce mariage. Tout le monde est mis à contribution : les oracles, les marabouts, les charlatans, les danfaris. Tous seraient unanimes : Ammani foule le sol tchadien, Deby le quitte, l’action serait concomitante. Donc, selon la décision familiale, Ammani ne foulera pas le sol tchadien. Point à la ligne.

Avec ce mariage bidon, négocié sur la base des calculs politiciens et mafieux, Deby, non seulement s’est ridiculisé largement aux yeux des tchadiens et des soudanais mais surtout a fait honte au Tchad. Il a fait piétiner le visage du Tchad et faire du Tchad la risée de l’opinion internationale. Les soudanais ont appris à connaitre à fond la nature de la personnalité de l’Individu Deby, dès lors ils le manipulent à leur guise, c’est une pâte à laquelle les soudanais donnent toutes les formes qu’ils veulent. Ils ont une idée de plus piètre de l’individu, s’en moquent de ses paroles, de ses changements d’humeurs, de ses voltefaces, de son engouement obsessionnel pour l’argent et pour les femmes. Comment peut-on comprendre qu’un vulgaire criminel chef de tribu, de surcroît assassin des propres parents de Deby, recherché par la CPI pour crime contre l’humanité, peut-il oser sommer un chef d’Etat d’être personnellement présent aux cérémonies ? Sinon, le mariage est reporté ou même annulé après avoir empoché 26 millions des dollars !!

Une fois n’est pas coutume, on remercie infiniment notre Nationale HINDA qui avait publiquement déclaré que « si cette fille met ses sales pieds au Tchad, je ne suis alors pas une ouaddaîenne », d’avoir pu empêcher d’être d’avantage dans les bras des soudanais.

أجيل زواج دبي بسبب مرضه وطموحات والد العروس

تم تأجيل زواج الرئيس إدريس دبي علي كريمة موسى هلال لأجل غير مسمى نسبة لحالة إدريس دبي الصحية التي منعته من السفر بعد عودته من رحلته الأخيرة لجنوب أفريقيا وقد قرر دبي أن يبعث احد إخوته لإكمال مراسم الزواج واخذ العروس بطائرة خاصة إلي أنجمينا غير ان والد العروس الشيخ موسى هلال أصر علي الاتفاق الذي قطعه إدريس معه بإقامة حفل زواج أسطورياً أشبه بالومضات التاريخية وان تشهده جموع غفيرة من الشعبينالسوداني والتشادي و بعض من رؤساء وزعماء القبائل الأفريقية وعلي أن يطل الرئيس التشادي إدريسدبي عريساً من سلم الطائرة الرئاسية في موكباًللأفراح لأول مرة يحتضن مطار الخرطوم ومن ثم نقل الأفراح إلي فندق السلام روتانا بالخرطوم وبعد انتهاء الحفل اخذ العروس لتصبح السيدة الأولى في تشاد ، وبين مرض الرئيس إدريس وطموحات موسى هلال تم تأجيل الزواج .

Glossaire : djandjawid : un voleur utilisant le cheval comme monture
Djandjamal : un voleur utilisant le chameau comme monture

Mahamat Ahmat
N'djaména

Source: Tchadactuel.