Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 02:35

284215 1905906284433 1145065966 31634001 2909666 nIl nous faut reconcilier le Tchad avec le peuple, la masse populaire tchadienne. Pour cela, il est nécessaire de rompre avec tout ce que nous faisions depuis notre creuse indépendance en 1960. C’est en rompant avce le passé nefaste et les mauvaises habitudes sociales, tout en cultivant le collet national rassembleur que nous réussirons à construire le Tchad de toujours, celui de demain. Mais nous devons rester tchadiens, c’est-à-dire rester nous mêmes dans notre identité nationale diversifiée. Et aussi nous poser assez consciencieusement la question sur ce qui nous fait sauter de joie ensemble, plutôt que chercher à valoriser ce qui nous oppose ou nous divise.

Le Tchad de toujours, pour ma part, je le vois souverain, irrévocablement laïc, rassemblé, libre, participatif, capable de relever les défis du destin pluriel et non pas frileux, consanguin et ethniquement balkanisé. Je crois au plus fort de moi même que tout est possible pour un peuple libre, debout, conscient de sa force dans l’unité et de sa faiblesse dans la division et la trahison. Quand je parle de paix et de liberté, ce n’est pas simplement des mots creux. C’est l’expression politique profonde qui sort d’une certaine exxpérience de vie.

Michelot Yogogombaye

Rdpl, Mieux vivre ensemble

Une engagement pour le Tchad

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Editorial
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher