Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 10:51

Libye en direct: des Français et Britanniques au côté des rebelles sur le front Est tout comme Idriss Deby est aux côtés de Kadhafi. Ou est le problème?

debykhd.gifDes Français et des Britanniques ont été aperçus avec les rebelles libyens dans l'est du pays. Les opposants au régime tentent de quadriller Tripoli, alors que des snipers fidèles à Kadhafi rôdent toujours dans la ville. Le guide, dont la tête a été mise à prix, demeure introuvable.

Des Français et Britanniques ont été aperçus au côté des rebelles sur le front Est par les journalistes de l'AFP. En civil, ils sont déployés depuis plusieurs semaines sur le front Est aux côtés des rebelles libyens. Ces éléments sont installés dans l'enceinte de la raffinerie à l'arrêt de Zuwaytinah, centre de commandement rebelle pour le front Est, à environ 150 kilomètres au sud-ouest de Benghazi, le siège du Conseil national de transition. 

762698_les-rebelles-place-des-martyrs-le-24-aout-2011-a-tri.jpgJamais les rebelles n'auraient pu entrer dans Tripoli sans l'appui des forces armées occidentales, notamment françaises et britanniques, analysent les experts militaires.

Les rebelles entrés dimanche dans Tripoli, n'en seraient pas là sans l'intervention occidentale déclenchée le 19 mars, deux jours après le vote, par le Conseil de sécurité de l'ONU, de la résolution 1973. Celle-ci instaurait un "régime d'exclusion aérienne" afin de protéger les civils" et "autorise les États membres" à prendre "toutes mesures nécessaires pour faire respecter l'interdiction de vol" et pour empêcher "des attaques aériennes contre la population civile." 

Pour Yves Boyer, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, c'est la campagne militaire occidentale de frappes aériennes -contestée par la Chine, le Brésil, la Russie, l'Inde et l'Afrique du Sud- qui estiment qu'elles outrepassent le mandat onusien de protection des civils- qui a affaibli le régime du colonel Kadhafi et permis aux rebelles de reprendre l'offensive ces derniers jours. Et si l'opération a été conduite sous le commandement de l'Otan, ce sont, précise-t-il, à plus de 80%, les armées française et britannique qui ont conduit ces opérations. Les forces aéronavales d'abord, qui ont, à partir du mois de juin, été secondées par les hélicoptères de combats des armées de terre de ces deux pays. Washington se contente désormais d'assurer un soutien logistique- une première pour une opération de l'alliance. 

Pascal Le Pautremat, de la revue Défense de l'Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) est également convaincu du rôle déterminant des forces occidentales: "On sait très bien que la qualité combattante des insurgés n'est pas du tout à la hauteur des enjeux. Sans l'aide des Anglais et des Français, jamais les rebelles ne seraient arrivés aussi vite à Tripoli." 

682755_a-french-air-force-mirage-2000-jet-make-preparations.jpg"Le temps stratégique n'est pas le temps médiatique"

Certains observateurs mais aussi des hommes politiques s'inquiétaient récemment d'un possible enlisement -réfuté par le ministre des Affaires, Alain Juppé. Pour les experts des questions de défense, la durée des opérations ne constitue pas une surprise. 

Pour Yves Boyer, "le temps médiatique ne correspond pas au temps stratégique," qui est plus lent. Il a fallu envoyer des forces spéciales sur place -quelques centaines de Français et de Britanniques- pour identifier les cibles et les les détruire progressivement. 

François Heisbourg, de l'Institut français des relations internationales, estime lui que l'Otan a "perdu beaucoup de temps à bricoler" pour combler la défection au bout de quelques jours à peine des chasseurs américains.  

"Au final, la stratégie politico-militaire a bien fonctionné, même si les choses ont duré nettement plus longtemps que prévu", analyse de son côté le bloggeur Jean-Dominique Merchet, spécialiste des questions militaires. Il rappelle qu'Alain Juppé avait parlé d'une campagne de quelques semaines seulement au moment de son déclenchement. "Si les forces alliées ont très vite répondu à l'appel, avec des frappes à longue distance, les troupes insurgées ont mis nettement plus longtemps à se constituer puis à passer à l'offensive", observe-t-il. 

Pour la campagne de frappes, les armées française et britannique se sont peu appuyé sur les forces rebelles qui étaient, à l'exception de quelques militaires transfuges de l'armée de Kadhafi, peu entrainées au combat, car surtout composées de volontaires civils, selon Yves Boyer. 

Les rebelles, après des débuts difficiles, ont reçu conseils et aide militaire de quelques pays arabes, en particulier du Qatar. En juin, des armes leur ont été parachutées par la France dans la région du Djebel Nefusat. Et selon Jean-Dominique Merchet, des équipes de liaisons françaises ont été dépêchées en Cyrénaïque pour les épauler. Et récemment, les forces loyales au colonel Kadhafi avaient tellement diminué qu'elles ne pouvaient désormais plus "mener une offensive crédible". 

"Une question d'heures ou de jours"

Pour Yves Boyer, dès que le régime de Kadhafi sera tombé, la mission de l'Otan, entamée dans le cadre de la résolution 1973 de l'ONU, arrivera à son terme. "On doit passer du cycle militaire au cycle politique" précise-t-il. Et la fin du régime n'est pour lui qu'une question de jours, voire d'heures. L'envoyé du Conseil national de transition (CNT) auprès de la Ligue arabe, entité politique des rebelles libyens, tient le même discours. Il vient d'annoncer que la Libye post-Kadhafi n'autoriserait pas l'installation de bases militaires de l'Otan. "La Libye est une nation arabe et islamique avant l'Otan et après l'Otan", a affirmé Abdel Moneim al-Huweini au Caire, ajoutant: "les Libyens se sont révoltés contre les bases occidentales en 1970 et il n'y aura pas de bases non libyennes". 

Source: lexpress.fr avec l'AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher