Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 08:38

wadekhadafi.jpg

Le chef de l’Etat sénégalais, Me Abdoulaye Wade, a reconnu jeudi le leader du Conseil national de transition (CNT) libyen et les forces qu’il représente "comme constitutifs de l’opposition historique et légitime" chargée de préparer la mise en place d’institutions républicaines à travers des élections libres et démocratiques.


Abdoulaye Wade a reçu jeudi Ali Zeidan, membre du CNT et envoyé spécial de son président, et Mansour Sayf Al-Nasr, également membre du CNT chargé de la coordination des relations avec la France. Cette délégation était porteuse d’un message écrit du président Abdeljalili.

 

Il s’agit de la première audience officielle accordée au CNT en Afrique sub-saharienne, selon les membres de la délégation.

Le philosophe français, Bernard Henry-Lévy, connu pour avoir introduit le CNT auprès de Nicolas Sarkozy a été aperçu lors de l’entretien avec les journalistes. Mais il était difficile de savoir le rôle qu’il aurait pu jouer dans la tenue de cette rencontre.

 


A l’issue de ces échanges, Me Wade "a déclaré reconnaître, par delà la dénomination de Conseil national de transition, Moustapha Abdeljalili et les forces politiques qu’il représente comme constitutifs de l’opposition historique et légitime naturellement chargée de préparer avec le soutien de l’Afrique et de la communauté internationale, la mise en place d’institutions républicaines en Lybie", indique le communiqué qui a sanctionné la rencontre.


Selon ce communiqué lu par le ministre d’Etat, directeur de cabinet du chef de l’Etat, Habib Sy, la mise en place d’institutions républicaines se fera "à travers des élections démocratiques, libres et transparentes, impliquant toutes les Libyennes et tous les Libyens de l’intérieur et de l’extérieur".


Abdoulaye Wade a "esquissé" à la délégation des insurgés "la convocation d’une conférence nationale très large sous l’égide du CNT avec la participation des délégués des régions naturelles de la Libye, des Libyens de l’extérieur et de l’intérieur, des femmes, des jeunes, des travailleurs et des étudiants". Cette conférence nationale "aura à convoquer une assemblée constituante pour l’adoption d’un projet de Constitution et d’un programme d’actions en vue d’un processus de mise en place et d’instllation des institutions républicaines". La conférence devra aussi fixer la date des élections présidentielle et législatives "pour la mise en place d’un gouvernement d’union nationale", selon Me Wade.


En recevant la délégation du CNT, Abdoulaye Wade affirme "rester fidèle à une position qui a toujours été la sienne bien avant son accession à la magistrature suprême, lorsque des chefs d’Etat faisaient appel à sa médiation pour dialoguer avec les opposants plus habitués à créer des mouvements de libération armés à l’étranger au lieu de mener une opposition interne".

 

Selon le communiqué, Me Wade a "indiqué sa disponibilité à contribuer à la recherche de la paix et la réconciliation nationale par une solution pacifique et durable’’.


En outre, il a pris "bonne note du fait que, pour le CNT, toute solution d’avenir passe par le départ de Mouammar Khadafi, ce qu’il a déjà, lui-même, conseillé à ce dernier, considérant que le processus engagé est irréversible".


Le président Wade a "exprimé sa volonté de poursuivre les contacts avec les deux parties, dans le cadre du règlement global de la crise’’. Il a rappelé qu’il était en contact avec le guide libyen depuis le 9 mars et qu’il "n’ a cessé de lui prodiguer des conseils, notamment une déclaration de cessez-le-feu unilatérale et le respect des vies humaines".

 

L’envoyé spécial du président du CNT, Ali Zeidan, s’est dit "satisfait" de cette rencontre avec Abdoulaye Wade. La délégation libyenne a exprimé l’intention du CNT "d’établir des relations d’amitié constructives avec tous les pays frères d’Afrique, relations qui seront basées sur le respect mutuel et le souci de contribuer au développement des pays africains".

 

Source : seneweb

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher