Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 12:31

Saif-al-Islam-Gadhafi-a3ca4077.jpgSaïf al-Islam Kadhafi, arrêté depuis la chute et l’assassinat de son père Mouammar Kadhafi,  et détenu par la justice libyenne, cherche à se tirer d’affaire de la façon la plus facile possible.

Alors que pour le gouvernement actuel à Tripoli,  Saïf al-Islam  était le numéro deux, de fait, de son père, les avocats de la défense cherchent à «minimiser le rôle de Saïf dans l’ancien régime». Selon Philip Sands, avocat  de Tripoli (partie civile), Saïf al-Islam Kadhafi aurait dit aux enquêteurs qu’il «était simplement propriétaire de 1000 dromadaires et qu’il s’occupait que de ces dromadaires et de rien d’autre». Saïf al-Islam ne s’arrête pas à cette farce. Prié de donner son adresse, Kadhafi-fils a répondu «qu’il est un sans domicile fixe puisque qu’il suivait son troupeau de dromadaires et qu’il dormait sur les lieux que ces dromadaires élisaient pour passer la nuit». 

Etonnant et impensable pour  un fils qui était formé à bonne école (notamment à Londres), si proche de son père, toujours élégant. Même s’il n’avait pas vraisemblablement de fonctions officielles dans l’appareil d’Etat, plus d’une personne était convaincue que le jeune homme avait une influence certaine dans la marche du pays sous le règne de son père. On a vu l’homme, au plus fort de la rébellion libyenne, sur les chaînes de télévision, défendre son père et attaquer avec hargne les rebelles qu’il menaçait d’extermination. Aujourd’hui que son sort est entre les mains de la justice, il distrait les enquêteurs. 

Pour mémoire, en juin 2011, un mandat d’arrêt international contre Saïf al islam par la Cour pénale internationale (CPI) qui veut le juger pour crime contre l’humanité est lancé. La justice libyenne lui reproche aussi les mêmes faits se dit disposer à le juger. Mais les avocats de Saïf-al Islam doutent que le procès de Saïf al Islam, en Libye, soit juste et équitable, respectueux des droits de la défense et respectant les délais  nécessaires à la tenue du procès. D’ailleurs, les avocats de Saïf al Islam commis d’office par la CPI estiment que «Tripoli est animé par une soif de vengeance et non par le désir de Justice », explique Nicolas Champeaux le correspondant de RFI. «Autoriser la Libye à juger Saïf al Islam revient à lui infliger directement la peine capitale, la pendaison », rapporte le journaliste qui cite les avocats de Kadhafi-fils.

FREDERIC ATAYODI

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher