Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 19:52

b238b220-7bf3-11e0-8787-9d5833d271f5.jpgDes rebelles patrouillent dans les rues de Misrata, non loin de l'aéroport qu'ils ont pris mercredi. Crédits photo : Ricardo Garcia Vilanova/AFP

Les adversaires du régime de Kadhafi ont pris mercredi l'aéroport de la troisième ville du pays. La contestation du pouvoir en place gagnerait par ailleurs Tripoli, selon les insurgés.

http://www.lefigaro.fr/icones/coeur-.gif

Nouveau tournant dans la bataille de Misrata, ville clé assiégée depuis plus de deux mois par les forces pro-Kadhafi. Après une lutte acharnée, les rebelles ont pris mercredi le contrôle de l'aéroport de la ville, située à 200 km à l'est de Tripoli.

Depuis quelques jours, les troupes de Kadhafi avaient déjà perdu du terrain sur d'autres fronts autour de la ville côtière. Mercredi matin, ils ont tiré une quarantaine de roquettes Grad et des dizaines d'obus de mortier. Mais après de violents combats, les insurgés ont pris vers midi le contrôle total de l'aéroport au sud de la ville, et les tirs ont cessé. Ils avaient auparavant fait 13 blessés dans les rangs rebelles.

Compte tenu de la violence des combats, l'aéroport est entièrement détruit. Il reste par ailleurs à portée des roquettes des forces gouvernementales. Neuf soldats de l'armée régulière qui se cachaient dans une maison près de l'aéroport ont été faits prisonniers par les rebelles, qui les ont protégés de la foule. Un prisonnier menotté a cependant été exhibé dans les rues de Misrata, où les habitants ont célébré l'importante avancée.

«Tripoli se révolte»

Dans le même temps, les rebelles - qui tiennent essentiellement la Cyrénaïque (est), ainsi qu'une région montagneuse au sud-ouest de Tripoli - ont continué à avancer à l'ouest de Misrata, vers la localité de Dafnia, sur la route côtière menant à Tripoli. La capitale qui, selon le porte-parole du Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion, est gagnée par la contestation du régime. «Tripoli se révolte. Chaque jour, de violents affrontements s'y produisent, notamment hier (mardi) et avant-hier (lundi)», a déclaré Mahmoud al-Warfalli. Il a affirmé que les étudiants de l'Université de Tripoli avaient «distribué des tracts appelant à la révolte et brandi le drapeau de la révolution».

Dans la journée, une dizaine de missiles ont touché la capitale après un survol intense du secteur par des avions de l'Otan, selon un témoin. Ils ont visé notamment la région de Tajoura, mais on ignore encore les cibles exactes. La capitale est bombardée presque chaque jour par l'Alliance, que le régime libyen accuse de tenter de tuer Mouammar Kadhafi. Pour le ministre italien de la Défense, un bombardement sur un objectif militaire où le colonel se trouverait serait justifié. L'Otan a toutefois assuré ne pas viser des personnes mais des cibles «militaires».

Le conflit libyen a déjà fait des milliers de morts, selon le procureur de la Cour pénale internationale Luis Moreno-Ocampo. Et plus d'un demi-million de personnes, essentiellement des travailleurs étrangers, ont fui le pays depuis la mi-février.

Avec AFP

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Editorial
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher