Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 11:39

5400197.jpg"Sur le terrain, nous découvrons littéralement une organisation industrielle du terrorisme", affirme le chef d'état-major des armée, Edouard Guillaud.

 

Abdelhamid Abou Zeid – ci-dessus sur une photo diffusée en décembre 2012 par Sahara Media – l'un des principaux chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), serait mort, avec 40 autres islamistes, dans le nord du Mali, a annoncé la TV privée algérienne Ennahar TV, le 28 février 2013. Une annonce "à prendre au conditionnel", selon la porte-parole du gouvernement français, Najat Vallaud-Belkacem, en l'absence de "confirmation officielle". Des tests ADN en cours doivent permettre d'attester, ou non, de ce décès. (AFP PHOTO / SAHARA MEDIA)

 

Le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud affirme, lundi 4 mars, qu'une "organisation industrielle du terrorisme" avait été découverte au nord-est du Mali où Français et tchadiens sont en train de "casser les reins" d'Aqmi et où le chef djihadiste Abou Zeid est probablement mort.

Edouard Guillaud affirme ne "pas savoir où se trouvent les otages" tout en ajoutant qu'ils ne sont pas à l'endroit où les forces militaires "frappent".

 

La "probable" mort d'Abou Zeid

Comme on lui demandait, sur Europe 1, s'il pouvait confirmer que le chef djihadiste Abdelhamid Abou Zeid était mort, comme l'a annoncé N'Djamena,  Edouard Guillaud répond : "C'est probable, mais ce n'est que probable, nous ne pouvons avoir de certitude pour l'instant, parce que nous n'avons pas récupéré le corps".

Concernant l'autre chef djihadiste Mokhtar Belmokhtar, également donné pour mort par les Tchadiens, le chef d'état-major des armées réplique : "Je suis d'une extrême prudence".

Y a-t-il d'autres chefs ? "Il y a en a au moins un, celui qu'on appelle l'émir du grand Sahara et d'autres qui sont les patrons de la logistique", assure l'amiral Guillaud.

 

"Sur le terrain, nous découvrons littéralement une organisation industrielle du terrorisme", poursuit l'amiral, citant "plus d'une cinquantaine de caches dans des maisons, des hangars ou des grottes", "plus d'une dizaine d'ateliers de fabrication y compris de bombes dans l'un des ateliers", "vingt bombes artisanales en cours de fabrication simultanément".

"Ceci montre que cela dépasse l'Adrar des Ifoghas, le Mali, même le Sahel, c'était expansionniste", insiste-t-il.

"Nous avons nettoyé l'une des vallées, une vallée principale dans laquelle aussi bien les forces tchadiennes que les forces françaises avaient pénétré il y a une dizaine de jours", détaille Edouard Guillaud l'officier. "Nous avons fait notre jonction avec les Tchadiens hier, nous continuons à fouiller, nous avons fouillé toute la nuit et à partir d'aujourd'hui nous allons continuer sur les autres vallées".

"Nous sommes en train de casser les reins d'Al Qaïda au Maghreb islamiste et ça, c'était bien l'objectif tel qu'il nous avait été fixé par le président de la République", assure le chef d'état-major. Ce qui signifie "aussi bien casser leur système logistique" qu'"éliminer leur têtes de réseaux".

Convié à évaluer le nombre des combattants djihadistes dans la zone des combats, l'amiral Edouard Guillaud répond : "quelques centaines tout au plus. Quand nous sommes intervenus le 11 janvier nous estimions qu'il y avait entre 1.200 et 1.500 combattants dans l'ensemble du nord Mali, nous pensons qu'aujourd'hui un gros quart se retrouve dans l'Adrar des Ifoghas".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher