Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 19:32

04042210_laicite-x1pa-1-.jpgUne adolescente de 13 ans aurait été violée par l’imam de la mosquée de Younès à Casablanca par Michelle Nougoum

Les faits remontent au début du mois de juillet. L’ancien imam de la mosquée de Younès, située dans le quartier d’Aïn Borja à Casablanca (capitale économique), est soupçonné par les habitants d’avoir violé une adolescente de 13 ans vivant dans le quartier. Il aurait pris la fuite.

Depuis deux semaines, une rumeur sur l’ancien imam de la mosquée Younès de Casablanca, la capitale économique, fait bon train. D’après les habitants du quartier Aïn Borja où se situe la mosquée, l’ancien imam depuis introuvable, a violé une adolescente de 13 ans. Le prêcheur musulman aurait entraîné la jeune fille chez lui en l’absence de sa femme et l’aurait agressée sexuellement, a relaté le 6 juillet Aufait-Maroc qui s’appuie sur des témoignages d’habitants témoins de la scène. Un bénévole de la mosquée et le nouvel imam ont confirmé les faits. « C’est vraiment une malheureuse histoire. Ce sont les voisins qui l’ont vu attirer la fillette dans son appartement situé à l’intérieur de la mosquée. Un des voisins est allé glisser un papier dans lequel il le menaçait si jamais il ne quittait pas les lieux » déclarent-ils. Le journal rapporte que le religieux de 35 ans sur lequel pèsent les soupçons de viol a disparu depuis que l’affaire a éclaté. « Je l’ai vu déménager à 2 heures du matin », a affirmé un voisin du chef religieux à Aufait Maroc.

Une affaire sans suite

Cette rumeur de viol sur mineure risque bien d’être sans suite. Et pour cause : la famille adoptive de la fille, que les rumeurs désignent comme étant la victime, réfute le viol. « Nous l’avons conduite chez le médecin qui a établi un certificat médical qui n’indique pas qu’il y ait eu viol » a déclaré le frère de la supposée victime. Mais les habitants d’ Aïn Borja sont catégoriques : l’adolescente de 13 ans qui a été violée a eu « trois points de suture ». Une information que confirment le bénévole de la mosquée et le nouvel imam du quartier, rapporte le quotidien marocain. Une résidente, qui déclare ne pas « savoir grand-chose sur cette affaire », ajoute : « Par contre, je peux vous dire que cet imam a un regard pesant et passe son temps à mater les femmes ». Une plainte pour viol concernant le cas de cette jeune fille n’a pas été enregistrée, indique Aufait Maroc.

Cette affaire de mœurs à la mosquée de Younès n’est pas un cas isolé. D’après les habitants d’Aïn Borja, il y a quelques temps, le muezzin (celui qui est chargé de l’appel de la prière) de cette même mosquée a été surpris avec un jeune garçon.

par Michelle Nougoum 

Source: Afrik.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher