Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 23:52

L’élection législative au Tchad : un holdup organisé par le dictateur Déby.


PtoJosue2.jpgDans un communiqué de presse en date du 15 février 2011, onze (11) partis dits de l’opposition démocratique ont fustigé et dénoncé les conditions scandaleuses dans lesquelles se sont déroulées les élections législatives du 13 février dernier.


Depuis vingt (20) ans le peuple tchadien ploie sous la dictature implacable du despote Déby. Ce dernier dispose de tous les pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) par la force des armes.


Notre parti, ACTUS/prpe est réconforté dans toutes ses pertinentes analyses et son opposition radicale irréductible contre le dictateur Déby.


Aux partis de l’opposition dits de l’opposition démocratique et qui malheureusement compte dans ses rangs certains Leaders opportunistes et alliés objectifs du dictateur, nous nous interrogeons sur la portée de leurs actions en faveur de la démocratie. Les accords du 13 août 2007 entre le gouvernement et la CPDC dirigée par Dr IBNI OUMAR Mahamat Saleh et parrainés par l’Union européenne (UE), ont été violés par le Général-président Déby qui de surcroît à assassiné ce leader charismatique de l’opposition démocratique. Dans ces conditions inadmissibles, ne serait-il pas temps de se rendre à l’évidence de la duplicité congénitale du personnage de Déby et de sa dangerosité pour le Tchad ? Comment pourraient-ils un seul instant lui attribuer une quelconque métamorphose respect des règles démocratiques qui lui feraient perdre incontestablement la majorité absolue au parlement ? Pourquoi espérer que le despote Déby devrait-il abandonner ses procédés illégaux, amoraux et ses actes délictueux qui lui ont permis d’assurer sa longévité au pouvoir, face à un conglomérat des partis de l’opposition démocratique qui sont par ailleurs en confrontation interne permanente?


Les élections législatives du 13 février 2011 pour le MPS, parti présidentiel n’est qu’une agréable promenade de santé, un échauffement pour le Général président Déby qui s’apprêterait à réitérer en avril prochain un autre holdup électoral à la présidentielle qui serait d’une ampleur jamais égalée. L’opposition dite démocratique par sa participation ne donnerait-elle pas une caution démocratique à cette imposture électorale permanente ?


Parmi les innombrables pratiques frauduleuses et illégales mentionnées dans ledit communiqué des partis de l’opposition, citons quelques exemples flagrants qui, à eux seuls permettraient une victoire incontestable au MPS, parti du dictateur Déby : « Des dizaines de cartes vierges circulent. Plusieurs doublons ont été saisis. Certains électeurs ont pu voter plusieurs fois pour les candidats MPS, contre récompense(…) Non seulement les Présidents de nombreux Bureaux de vote refusent de procéder aux décomptes des voix dans la journée alors que tous les électeurs inscrits ont fini de voter, ils refusent également de remettre aux délégués les copies des procès verbaux comme prévu par la loi.(…)


Les responsables du MPS et de l’Administration territoriale, distribuent de l’argent aux Chefs de canton et de village, ainsi qu’aux responsables de Bureaux de vote et Délégués, demandant en contrepartie de ACTUS/prpe Mobiliser pour Construire
ACTION TCHADIENNE POUR L'UNITÉ ET LE SOCIALISME / PARTI

RÉVOLUTIONNAIRE POPULAIRE ET ÉCOLOGIQUE
Chadian Action for Unity and Socialism/Popular and Ecological Revolutionary Party
( ACTUS/prpe) e-mail : actus-prpe@club-internet.fr


2/ Faire en sorte que les voix de leurs candidats soient les plus élevées ; menacent de destitution ceux des Chefs qui feraient pas montre de zèle dans l’embrigadement des populations de leurs zones respectives…» Cette mascarade électorale est bien un affront pour le peuple tchadien car cette législative n’est ni démocratique, ni transparente, ni régulière car elle ne respecte aucune des normes élémentaires internationales généralement admis pour les votes démocratiques.


Nonobstant ces faits gravissimes, les défenseurs et alliés du tyran Déby s’accordent à les minimiser. Ils refusent de faire états de ces preuves accablantes afin de cautionner cette mascarade électorale. Pour l’Union européenne (UE), son chef de mission M. Louis Michel certifie que le scrutin est «serein et apaisé» et que le bilan est «très positif» et de conclure cependant furtivement sans les citer les insignifiants disfonctionnements « ratés techniques » qui ne fausseraient pas les résultats.. Une autre ONG, la Société Civile pour des Elections Libres et Transparentes au Tchad (RESOCIT), a elle aussi curieusement abondé dans le même sens que M.Louis Michel. Son coordinateur Dr Kodi Mahamat dans sa conférence de presse du 14 février 2011 a déclaré : «La mission d’observation électorale du RESOCIT a noté avec satisfaction que le scrutin s’est déroulé dans la sérénité ». Mieux encore un autre Leader de l’opposition dite démocratique, a osé déclarer sur RFI en exultant le « premier vrai transparent scrutin ».
Selon certaines indiscrétions, hormis les monnaies sonnantes et trébuchantes de corruption encaissées par certains Leaders de l’opposition dite démocratique, ils monnaieraient aussi leurs participations à ces mascarades électorales afin d’octroyer une caution démocratique à leur allié objectif, le tyran Déby. Ces opportunistes se livreraient à une concurrence acharnée auprès de leur ami qui promettrait à chacun d’eux le poste de premier ministre ou de ministre après la victoire assurée à la prochaine présidentielle. Ce comportement abject de quelques opportunistes est une trahison de la mémoire des milliers de tchadiens as assassinés et/ou morts les armes à la main pour la libération du pays de la tyrannie de Déby. Le peuple tchadien sait aussi faire la différence entre les vrais et les pseudos Leaders dite de l’opposition démocratique. Les premiers, honnêtes et incorruptibles comme l’a été le Dr IBNI OUMAR Mahamat Saleh, sont appréciés pour leur constance dans la lutte contre le dictateur Déby. Nous les félicitons car ils poursuivent le même combat libérateur que mènent les Forces de résistance nationale Les impostures et holdup électoraux institutionnalisés assassinent la démocratie et renforcent incontestablement la dictature au Tchad. Cela ne laisse aucune alternative à certaines organisations qui prennent alors légitimement les armes afin de contribuer à la libération de notre peuple par la mise hors d’état de nuire du tyran Déby. C’est dans cette optique que notre Parti, ACTUS/prpe lutte avec détermination et constance depuis de nombreuses années aux côtés des Forces de résistance nationale et de l’opposition radicale.


Le peuple tchadien pris en otage, humilié, torturé, pillé, et assassiné depuis 20 ans par le dictateur Déby, ne saurait accepter ces fraudes permanentes. Le vent de révoltes populaires qui souffle sur l’Afrique devrait nous inspirer.


- Non aux fraudées électorales institutionnalisées par le Général Président Déby au Tchad. - Non aux soutiens et complicité de la Françafrique et de l’UE aux mascarades électorales - Vivent les Forces de résistance nationale pour que vive un Tchad démocratique.
Le 16 Février 2011
Le Secrétaire à la Communication de ACTUS/prpe
Josué NDONINGA

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher