Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 13:47

2014-01-08T164025Z 1 APAEA071ABF00 RTROPTP 3 OFRWR-copie-1Le Président centrafricain, Michel Djotodia a rendu son tablier ce mercredi 8 janvier 2014. Soit un jour avant le sommet décisif de Ndjaména. Bel exemple de résolution de crise. D’autres à sa place se seraient agrippés au Pouvoir.

Le Figaro du 8 janvier 2014 a été pris de court quand son correspondant écrit : « Un mini-sommet, jeudi à N’Djamena, pourrait redistribuer les cartes à Bangui et pousser le président Djotodia vers la sortie. ».

En effet dès ce mercredi, Michel Djotodia a démissionné de son poste de Président de la République. Il aurait trouvé refuge à Ndjaména, chez son mentor Idriss Déby où devait se tenir le sommet de crise de la dernière chance. Cet homme arrivé au pouvoir suite à un putsch (dans l’organisation duquel le Congolais Sassou n’était pas étranger) ne faisait plus l’unanimité autour de sa personne. Depuis cette démission, tout ce monde (Déby, Sassou, Paul Biya, Ali Bongo) est convoqué dare-dare à Paris ce jeudi 9 janvier 2014.

 

Selon Le Monde daté d’hier, le remplaçant de Djotodja pourrait être (serait forcément) un militaire, histoire de faire face à une situation locale qui ressemble à une « descente aux enfers. » Entre Séléka et Anti-baraka, il s’agit d’une lutte à mort contre laquelle la coalition franco-africaine (sangaris/ Misca) a du mal à venir à bout. Selon le même article du Figaro, le calme semblait revenu à Bangui aujourd’hui. En fait le calme avant la tempête puisque, peu de temps après, Michel Djotodja, le poulain de Déby et de Sassou, prenait le large. Tcholilo. Au revoir Kamalamaley...

 

Ce lundi 6 janvier 2014, lors des vœux de nouvel an de Sassou au corps diplomatique installé à Brazzaville, la doyenne des ambassadeurs, Charlotte Fayanga, d’origine centrafricaine, prenant la parole, n’avait pas tari d’éloges sur la diplomatie congolaise dans la résolution des crises africaines.


Diplomatie audacieuse

Malheureusement nous savons tous que la diplomatie de Sassou que Mme l’ambassadrice a qualifiée « d’audacieuse » ne valait, en fait que son « pesant d’or. » A en croire Congo-Liberty, Sassou s’est toujours invité « à coups de millions » dans lesdites crises qui, soit dit en passant, n’avaient jamais trouvé de solutions. En témoigne celle de la RCA. Alors « diplomatie audacieuse ? » Mon œil...

 

Avec son obsession de modifier la Constitution, Sassou a intérêt à envisager une autre perspective pour le Congo en 2016. Ce jeudi 9 janvier 2014, au sommet de crise que François Hollande va organiser à L’Elysée, il semble que la démission de Michel Djotodja sera problématisée comme une jurisprudence. En clair, le départ sans conditions du Président centrafricain devra, désormais, inspirer tous ceux qui comme Sassou et Compaoré, voudraient « tripatouiller » leur Constitution afin de se maintenir à vie au Pouvoir. Après la transition militaire postérieure à Michel Djotodja, quel avenir pour la Centrafrique ?


Diaspora

 

Au mois de novembre dernier, l’association Les Amis de la République Centrafricaine, présidée par l’avocat centrafricain, Me Michel Langa, avait organisé un colloque sur la crise en RCA. Certains observateurs n’avaient pas vu d’un mauvais œil la participation de la diaspora centrafricaine à la gestion du pouvoir dans leur pays. Le clin d’œil n’a pas échappé à l’avocat qui, hier, y a pratiquement répondu dans une émission radio organisée par Africa n°1 et une émission télé par TV5.

 

Enfin, un putschiste qui tire sa révérence est toujours un geste artistique qui fait plaisir au cœur des démocrates. A qui le tour ?

 

Source: Congopage

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher