Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 16:56

images-copie-3.jpgSarkozy insulte Merkel lors d'un dîner de l'UMP!Ces propos tenus en privé, mais lâchés à des parlementaires, donc en sachant qu'ils seraient rapportés, Nicolas Sarkozy les paye vendredi d'une salve de critiques de la presse internationale. Dans un article au vitriol, le quotidien britannique The Guardian note que le chef de l'Etat s'est «surpassé», qui avait «déjà irrité ses homologues avec sa vantardise, les avait épuisés avec son hyperactivité et offensés avec sa tendance à envoyer des textos lors des réunions».

 

Même ironie dans le Telegraph, pour qui «Sarkozy n'est pas connu pour son tact» et possède «une réputation de grossièreté». L'article consacré par le quotidien aux sorties présidentielles est d'ailleurs titré «Nicolas Sarkozy insulte les leaders mondiaux autour d'un déjeuner». Le Times parle quant à lui de «fin de la brève lune de miel franco-américaine» et estime que «Sarkozy est irrité par l'adulation dont jouit un dirigeant américain sans expérience, dont la popularité a éclipsé (sa) réputation de sauveur du monde».

Pour le New York Times, qui n'est pas tendre non plus, Nicolas Sarkozy est connu pour sa tendance à «se vanter et descendre ses homologues». «Dans le monde de Sarko, le président Obama est faible, inexpérimenté et mal conseillé, Angela Merkel n'a pas compris les problèmes économiques de son pays… » Rapporte le quotidien.

En Espagne, El Periodico glose «sur le caractère fanfaron» du président français, tandis que La Vanguardia doute «que ce soit la meilleure manière de préparer» sa visite en Espagne, qui aura lieu les 27 et 28 avril prochains. La presse conservatrice, quant à elle, a sauté sur les propos de Nicolas Sarkozy pour nourrir ses critiques du dirigeant socialiste. ABC en profite pour estimer que Zapatero est «stupide, borné, sectaire, têtu, n'en faisant qu'à sa tête et divisant l'Espagne». Le parti conservateur a quant à lui commencé par estimer que «Sarkozy pourrait avoir raison» avant de rectifier, notant que «Zapatero est notre Président et, quoi qu'il arrive, s'il est attaqué de l'étranger, nous serons amené à le défendre».

Pris d'assaut par les correspondants étrangers, l'Elysée a seulement nié les propos de Nicolas Sarkozy sur Zapatero, pas les autres commentaires. Certains députés présents au déjeuner de mercredi, comme Didier Migaud, nient que ces propos aient été tenus. D'autres notent que dans cette phrase, Nicolas Sarkozy s'en prenait surtout aux socialistes français et à Lionel Jospin.

 

source: le figaro.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher