Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 23:12

03559-copie-1.JPGQuand des mutilés intellectuels se proclament Hommes d’Etat. (Première partie) Le Tchad est vraiment le pays le plus à plaindre au monde. Face à nos dirigeants, les plus piètres hommes politiques, à l’exemple d’Idi Amine Dada, sont des anges. Notre classe politique affiche un niveau intellectuel de plus ridicule, un sentiment de patriotisme totalement absent, une capacité d’assimilation des expériences égale au nul absolu, une culture politique qui se résume à un m’as-tu-vu ridicule et désobligeant. Bref, des intellectuels à la gomme comme dirait l’autre. Lorsque le politique tchadien perd ses intérêts personnels, il est prêt à bruler tout le pays, sans état d’âme. Rien ne compte pour lui, aveuglé qu’il est par sa déception d’avoir perdu son combat. Il faut dire, que c’est un combat qui n’a rien à voir avec les intérêts supérieurs de la nation. Je suis tout simplement très déçu, pour ne pas dire être chose. Mahamat Ahmat du tchadactuel et son sosie Beremadji Félix sont de la même trempe. En effet, par rapport à la supposée entrée du Tchad dans la Ligue Arabe, Mahamat ahmat, l’éditorialiste de « tchadatuel », a publié un article sur le net qui expose plus ses sentiments personnels qu’une analyse pesant le pour et le contre de la question. Mon intervention ne consiste pas à prendre position pour ou contre cette adhésion, bien que j’en aie le droit, en tant que citoyen, même au cas où personne ou presque ne tiendrait compte de mon avis. Je voudrais juste, par cette intervention, illuminer la mémoire ou, plutôt, la conscience primitive de ce « grand homme » qui ambitionne la magistrature suprême de notre patrie. Et compte tenu de l’état de sa conscience embrumer par son intellectualisme mutilé par son surmoi grégaire, il me faudrait aussi lui faire remarquer que si je ne me prononce pas sur cette adhésion, ce ne serait pas pour des conjonctures qu’il se fasse à l’égard de mes propos (je sais à quoi il pense) mais parce que cette question ne m’intéresse tout simplement pas pour le moment. L’adhésion du Tchad à une organisation régionale, continentale ou internationale ne constitue pas pour moi, du moins pour le moment, une priorité. Ce n’est pas une priorité pour le moment pour la simple raison que l’adhésion à une organisation est comme adhérer à un club dont on a tous les droits et toutes les raisons de quitter quand on juge qu’elle (l’adhésion) ne serve plus nos intérêts réels ou supposés. Et donc, pour moi, les rassemblements interétatiques, sous n’importe quelle appellation (ligue, union, rassemblement …) n’ont qu’un seul motif: l’Intérêt avec un grand « i ». N’est-ce pas entre les Etats il n’y a que des intérêts. Et je crois que ce soit l’avis de beaucoup des gens pour ne pas dire la majorité. Ceci étant, si Mahamat Ahmat avait abordé le sujet sous cet angle de vue, l’angle de « l’intérêt », il aurait été plus convainquant. Mais hélas, notre compatriote s’est pris à son jeu favori : les sudistes et Tombalbaye par-ci, les arabes et la langue arabe par-là, les ouaddaiens et les kanembous de l’autre côté, le tout dans un mélange de genre très déconcertant. Bref, avant d’entrer dans le vis du sujet, qu’il me soit permis d’introduire ma réaction par rapport à l’article de Mahamat Ahmat en ces termes : هناك من يدري و لا يدري انه يدري فذلك عالم فاسئلوه هناك من لا يدري و يدري انه لا يدري فذلك جاهل فعلموه هناك من لا يدري و لا يدري انه لا يدري فذلك غبي فاجتنبوه Traduction : Il y a celui qui sait mais qui ne sait pas qu’il sait, celui-là, c’est un savant, il faut lui poser la question (apprendre de lui). Il y a celui qui ne sait rien et qui sait qu’il ne sait rien, celui-là, c’est un ignorant, il faut l’apprendre (l’enseigner) Il y a celui qui ne sait rien mais qui ne sait pas qu’il ne sait rien, celui-là, c’est un stupide (bête), il faut l’éviter. Alors, devrions nous éviter les@ stupides ou les affronter en leur expliquant comment faire la différence entre le rationnel dans l’analyse situationnelle d’un sujet et le sensationnel (presse people) dans l’émission d’un point de vue, bien qu’on sache d’avance qu’ils ne retiendront rien de ce qu’on s’applique à leur apprendre ? J’hésite, franchement. Et c’est à cause de cette hésitation que ma réaction n’était pas faite tout de suite après avoir lu l’article « Le Tchad doit-il adhérer à la Ligue Arabe? » de Mahamat Ahmat. J’avais même, à un certain moment, rejeté l’idée de réagir, mais un ami m’a convaincu du contraire. Me voilà donc à l’œuvre, mais vu l’importance du sujet, je me trouve dans l’obligation de le faire en plus d’un article (je ne sais pas encore combien de passages cela prendrait). J’hésite encore sur le titre que je donnerai à mon intervention, mais je dois réagir quand même ; ne serait-ce que pour lui faire comprendre que la génération d’aujourd’hui, c’est une génération bien formée et qui est capable de discerner le bon grain de l’ivraie. Et donc, lors d’une sortie médiatique dont il a seul le secret, Mahamat Ahmat ou Beremadji Félix, c’est selon, a une fois de plus laissé ses sentiments personnelles s’exprimer sur une question d’importance nationale. Une question dont sous d’autres cieux serait examinée sur tous les plans sauf sur les critères dont notre cher Mahamat Ahmat a cru « intelligemment » soulevés.@ Ceux qui lisent Mahamat Ahmat ou son sosie Beremadji Felix se rendent comptent que nos « deux » compatriotes n’ont jamais abordé un sujet d’importance nationale que sur l’angle tribal, régional ou confessionnel. Tous les autres critères qu’un intellectuel normal devrait prendre en compte dans son évaluation ou son jugement ne leur sont pas connus. Et puisque ces derniers temps on parle d’une probable entrée du Tchad dans la ligue arabe, Mahamat Ahmat a cru nécessaire de donner son point de vue sur ce sujet, mais là encore dans cet esprit qui le caractérise toujours alors qu’on s’attendait à une analyse sérieuse qui met en évidence tous les aspects du sujet. En d’autres termes, on s’attendait à ce qu’entrainerait l’entrée du Tchad dans la ligue arabe, les côtés positives en termes de profits et négatifs sur le même domaine ou autre. Notre Mahamat Ahmat posait donc la question : Le Tchad doit-il adhérer à la Ligue Arabe? Et se mit à parler de Tombalbaye, d’Israel, des sudistes et nordistes ; qui est arabe, qui ne l’est pas, des arabes tchadiens qui « ressemblent à leurs cousins lointain du golf » (c’est son expression), des arabes noirs et des arabes métissés, de la langue arabe, des ouaddaiens et leur empire, des kanebous etc…bref le tout dans un esprit le plus réducteur. Et plus loin il s’aventure à un jeu de question-réponse dont le qualificatif de naïf parait plus qu’euphémique. Il ressort de cet jeu de question-réponse que ces geQuand des mutilés intellectuels se proclament Hommes d’Etat. (Première partie) Le Tchad est vraiment le pays le plus à plaindre au monde. Face à nos dirigeants, les plus piètres hommes politiques, à l’exemple d’Idi Amine Dada, sont des anges. Notre classe politique affiche un niveau intellectuel de plus ridicule, un sentiment de patriotisme totalement absent, une capacité d’assimilation des expériences égale au nul absolu, une culture politique qui se résume à un m’as-tu-vu ridicule et désobligeant. Bref, des intellectuels à la gomme comme dirait l’autre. Lorsque le politique tchadien perd ses intérêts personnels, il est prêt à bruler tout le pays, sans état d’âme. Rien ne compte pour lui, aveuglé qu’il est par sa déception d’avoir perdu son combat. Il faut dire, que c’est un combat qui n’a rien à voir avec les intérêts supérieurs de la nation. Je suis tout simplement très déçu, pour ne pas dire être chose. Mahamat Ahmat du tchadactuel et son sosie Beremadji Félix sont de la même trempe. En effet, par rapport à la supposée entrée du Tchad dans la Ligue Arabe, Mahamat ahmat, l’éditorialiste de « tchadatuel », a publié un article sur le net qui expose plus ses sentiments personnels qu’une analyse pesant le pour et le contre de la question. Mon intervention ne consiste pas à prendre position pour ou contre cette adhésion, bien que j’en aie le droit, en tant que citoyen, même au cas où personne ou presque ne tiendrait compte de mon avis. Je voudrais juste, par cette intervention, illuminer la mémoire ou, plutôt, la conscience primitive de ce « grand homme » qui ambitionne la magistrature suprême de notre patrie. Et compte tenu de l’état de sa conscience embrumer par son intellectualisme mutilé par son surmoi grégaire, il me faudrait aussi lui faire remarquer que si je ne me prononce pas sur cette adhésion, ce ne serait pas pour des conjonctures qu’il se fasse à l’égard de mes propos (je sais à quoi il pense) mais parce que cette question ne m’intéresse tout simplement pas pour le moment. L’adhésion du Tchad à une organisation régionale, continentale ou internationale ne constitue pas pour moi, du moins pour le moment, une priorité. Ce n’est pas une priorité pour le moment pour la simple raison que l’adhésion à une organisation est comme adhérer à un club dont on a tous les droits et toutes les raisons de quitter quand on juge qu’elle (l’adhésion) ne serve plus nos intérêts réels ou supposés. Et donc, pour moi, les rassemblements interétatiques, sous n’importe quelle appellation (ligue, union, rassemblement …) n’ont qu’un seul motif: l’Intérêt avec un grand « i ». N’est-ce pas entre les Etats il n’y a que des intérêts. Et je crois que ce soit l’avis de beaucoup des gens pour ne pas dire la majorité. Ceci étant, si Mahamat Ahmat avait abordé le sujet sous cet angle de vue, l’angle de « l’intérêt », il aurait été plus convainquant. Mais hélas, notre compatriote s’est pris à son jeu favori : les sudistes et Tombalbaye par-ci, les arabes et la langue arabe par-là, les ouaddaiens et les kanembous de l’autre côté, le tout dans un mélange de genre très déconcertant. Bref, avant d’entrer dans le vis du sujet, qu’il me soit permis d’introduire ma réaction par rapport à l’article de Mahamat Ahmat en ces termes : هناك من يدري و لا يدري انه يدري فذلك عالم فاسئلوه هناك من لا يدري و يدري انه لا يدري فذلك جاهل فعلموه هناك من لا يدري و لا يدري انه لا يدري فذلك غبي فاجتنبوه Traduction : Il y a celui qui sait mais qui ne sait pas qu’il sait, celui-là, c’est un savant, il faut lui poser la question (apprendre de lui). Il y a celui qui ne sait rien et qui sait qu’il ne sait rien, celui-là, c’est un ignorant, il faut l’apprendre (l’enseigner) Il y a celui qui ne sait rien mais qui ne sait pas qu’il ne sait rien, celui-là, c’est un stupide (bête), il faut l’éviter. Alors, devrions nous éviter les@ stupides ou les affronter en leur expliquant comment faire la différence entre le rationnel dans l’analyse situationnelle d’un sujet et le sensationnel (presse people) dans l’émission d’un point de vue, bien qu’on sache d’avance qu’ils ne retiendront rien de ce qu’on s’applique à leur apprendre ? J’hésite, franchement. Et c’est à cause de cette hésitation que ma réaction n’était pas faite tout de suite après avoir lu l’article « Le Tchad doit-il adhérer à la Ligue Arabe? » de Mahamat Ahmat. J’avais même, à un certain moment, rejeté l’idée de réagir, mais un ami m’a convaincu du contraire. Me voilà donc à l’œuvre, mais vu l’importance du sujet, je me trouve dans l’obligation de le faire en plus d’un article (je ne sais pas encore combien de passages cela prendrait). J’hésite encore sur le titre que je donnerai à mon intervention, mais je dois réagir quand même ; ne serait-ce que pour lui faire comprendre que la génération d’aujourd’hui, c’est une génération bien formée et qui est capable de discerner le bon grain de l’ivraie. Et donc, lors d’une sortie médiatique dont il a seul le secret, Mahamat Ahmat ou Beremadji Félix, c’est selon, a une fois de plus laissé ses sentiments personnelles s’exprimer sur une question d’importance nationale. Une question dont sous d’autres cieux serait examinée sur tous les plans sauf sur les critères dont notre cher Mahamat Ahmat a cru « intelligemment » soulevés.@ Ceux qui lisent Mahamat Ahmat ou son sosie Beremadji Felix se rendent comptent que nos « deux » compatriotes n’ont jamais abordé un sujet d’importance nationale que sur l’angle tribal, régional ou confessionnel. Tous les autres critères qu’un intellectuel normal devrait prendre en compte dans son évaluation ou son jugement ne leur sont pas connus. Et puisque ces derniers temps on parle d’une probable entrée du Tchad dans la ligue arabe, Mahamat Ahmat a cru nécessaire de donner son point de vue sur ce sujet, mais là encore dans cet esprit qui le caractérise toujours alors qu’on s’attendait à une analyse sérieuse qui met en évidence tous les aspects du sujet. En d’autres termes, on s’attendait à ce qu’entrainerait l’entrée du Tchad dans la ligue arabe, les côtés positives en termes de profits et négatifs sur le même domaine ou autre. Notre Mahamat Ahmat posait donc la question : Le Tchad doit-il adhérer à la Ligue Arabe? Et se mit à parler de Tombalbaye, d’Israel, des sudistes et nordistes ; qui est arabe, qui ne l’est pas, des arabes tchadiens qui « ressemblent à leurs cousins lointain du golf » (c’est son expression), des arabes noirs et des arabes métissés, de la langue arabe, des ouaddaiens et leur empire, des kanebous etc…bref le tout dans un esprit le plus réducteur. Et plus loin il s’aventure à un jeu de question-réponse dont le qualificatif de naïf parait plus qu’euphémique. Il ressort de cet jeu de question-réponse que ces gens du tchadactuel soit ils prennent les gens pour des nains intellectuels soit ils ont obtenu une formation scolaire « analphabétisantes », soit encore, et c’est le plus grave, comme ils n’ont pas pu renverser Deby, ils veulent bruler tout le Tchad. Je penche sérieusement pour la dernière hypothèse. Albissaty Saleh Allazam à suivre ns du tchadactuel soit ils prennent les gens pour des nains intellectuels soit ils ont obtenu une formation scolaire « analphabétisantes », soit encore, et c’est le plus grave, comme ils n’ont pas pu renverser Deby, ils veulent bruler tout le Tchad. Je penche sérieusement pour la dernière hypothèse.

 

Albissaty Saleh Allazam

à suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Actualités Nationales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher