Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 14:31

Mali : regain de tensions à Bamako -

Par RFI

Le siège de l'Office de la radio-télévision malienne à Bamako serait aux mains de militaires membres de la garde du président déchu Amadou Toumani Touré, le 30 avril 2012.
Le siège de l'Office de la radio-télévision malienne à Bamako serait aux mains de militaires membres de la garde du président déchu Amadou Toumani Touré, le 30 avril 2012.

La confusion règne toujours à Bamako. Des combats ont éclaté hier soir lundi 30 avril entre des éléments de la garde présidentielle, fidèles à l'ex-président Amadou Toumani Touré, et les putschistes du CNRDRE. Des témoins ont rapporté à l'AFP ce mardi matin avoir entendu des tirs nourris dans la capitale. Le centre névralgique qu'est le siège de l'ORTM, la radio-télé nationale malienne, serait aux mains de la garde du président déchu. Il y aurait plusieurs morts et blessés. Du côté de l'ex-junte cependant, on affirme contrôler la situation. La présidence par intérim n'a fait aucun commentaire. La réunion prévue ce mardi 1er mai entre les mutins et la médiation de la Cédéao est annulée.

CamerounEtTchad.jpgAprès une accalmie au petit matin, des coups de feu se sont à nouveau fait entendre à Bamako. Des tirs sporadiques ont eut lieu près de l'ORTM mais aussi près du camp parachutiste de Dijicoroni.

C'est dans ce bastion des forces restées loyales à l'ex-président Amadou Toumani Touré, que les premiers affrontements ont éclaté hier après midi.

Les combats à l'arme légère mais aussi à l'arme lourde se sont ensuite déplacés autours du siège de la radio et de la télévision publique, de l'aéroport et aux environs du camp de Kati, le quartier général de la junte situé à une quinzaine de kilomètres la capitale.

Quelle est la raison exacte de ces affrontements ?

Les versions différent. Certaines sources assurent que les bérets rouges sont passés à l'action après que des soldats du CNRDRE aient tenté d'arrêter l'ancien chef d'état-major particulier de l'ex-président ATT. Au sein de la junte, on estime en revanche qu'il s'agit d'une attaque préparée de longue date et appuyée par des mercenaires venus des pays voisins.
Au petit matin, un membre du CNRDRE est intervenu sur les antennes de l'ORTM pour affirmer que les principaux sites stratégiques de la capitale étaient désormais sécurisés par les fidèles du capitaine Sanogo. Ces derniers assurent également avoir procédé à de nombreuses arrestations.

Selon une source à l’hôpital Gabriel Touré, le principal hôpital de Bamako, en milieu de matinée, ses services avaient reçu onze morts dont cinq militaires et 31 blessés. Un bilan qui risque fort d'évoluer à la hausse.

Les soldats ne portaient pas de bérets rouges mais plusieurs sources concordantes confirment que c'est bien ce corps d'élite de l'armée malienne, ancienne garde rapprochée du président Amadou Toumani Touré au moment de sa chute qui a pris l'initiative de cette attaque contre la junte.

Les bérets rouges auraient réagi après la tentative d'arrestation de leur chef, le colonel Guindo par les hommes du capitaine Amadou Sanogo.

RFI a pu joindre dans la soirée d'hier un témoin de l'assaut mené sur l'ORTM. Il se trouvait dans les locaux de la radio télévision malienne lorsque des militaires casqués sont arrivés.

Notre dossier spécal Mal

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher