Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 17:03

Un soldat français de l'opération Sangaris, à Bangui, le 18 janvier 2014.

Par RFI

En Centrafrique, plusieurs localités au nord et à l'ouest de Bangui sont en proie, depuis hier, vendredi 17 janvier, à des actes de violence. A Sibut, à 160 km au nord de la capitale, les habitants terrorisés par des hommes de la Seleka se terrent ou ont fui en brousse. A Boali, à 90 km au nord-ouest de Bangui, la ville est le théâtre d'affrontements meurtriers entre Seleka et milices chrétiennes anti-balaka. Et, depuis le 17 janvier, plus d'un millier de personnes, des chrétiens comme des musulmans, ont trouvé refuge dans la seule église de la ville. Le témoignage du curé de Boali au micro de Boniface Vignon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher