Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 12:26

Contrairement au démenti du ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat, le Gouvernement Tchadien est impliqué jusqu’au cou dans le soutien jusqu’auboutiste du dictateur plus fou que jamais de Tripoli.

Deby_Khadafi_Libye.jpgEn effet, Deby s’est bel et bien transporté à la rescousse de Kadhafi en lui expédiant ses miliciens le 18 février. Ainsi, il est absolument établi – à la base de persiflages ayant transpiré de l’entourage du pouvoir Tchadien - que, sur demande expresse de Kadhafi, le tyran de N’djamena a, ni plus ni moins,  envoyé en Libye un renfort non négligeable de troupes samedi 26 février, constitué de plusieurs centaines de ses plus cruels miliciens partis d’Ounianga (localité située à l’extrême nord du Tchad) pour prêter main forte au « Roi des rois d’Afrique ».

 Aux dernières nouvelles, ce renfort Tchadien qui s’est positionné dans les  environs de Syrte (ville natale du ci-devant « guide » de l’agonisante Jamahiriya), serait le fer de lance d’un dispositif dont la mission ne serait autre que de lancer l’attaque finale contre les insurgés libyens ayant investi Benghazi et toute la région Ouest de la Libye.

 D’ailleurs, c’est non sans surprise qu’il se murmure avec insistance dans les cercles les plus proches du pouvoir dictatorial de Deby qu’un pilote tchadien de grande réputation, formé en Russie avec les neveux de Deby, - beau-frère de Idriss Deby - a fait le lundi un aller-retour à Tripoli dans un avion transportant des miliciens.    

Et comme si tout cela ne suffisait pas, les dernières informations – en provenance depuis quelques heures de Libye -    font état d’un important régiment de miliciens sans aucun doute d’origine Tchadienne qui s’est positionné dans la périphérie de Tripoli, sur l'axe de Zaouïa (ville située à 50 kilomètres à l'ouest de Tripoli).

 Sa mission : mettre en débandade par tous les moyens les insurgés en marche sur la capitale, dernier bastion du régime, où se terre encore avec obstination (comme … un rat) Kadhafi qui se prépare à y mourir comme un fou, plutôt que de capituler ou de s’enfuir comme Ben Ali ou Moubarak.

Mais en attendant, une terrifiante nouvelle répercutée par la chaine Al Djazira rapporte que les milices armées pro Kadhafi – en majorité constituées d’éléments Tchadiens - auraient repris en début de la matinée de ce jour, mercredi 02 Mars, le contrôle de la ville de Marsa el Brega, qui abrite un important terminal pétrolier dans l'Est de la Libye.

Le terminal pétrolier de Marsa el Brega est l'un des deux plus importants de Libye, avec Ras Lanouf. Ces deux structures sont situées dans le golfe de Syrte, à l'ouest d'Ajdabiyah.

Selon les dernières nouvelles, les insurgés ont repris mercredi le contrôle de Marsa el Brega, terminal pétrolier dans l'Est de la Libye, quelques heures après l'avoir perdu, a dit un porte-parole de la coalition anti-Kadhafi, rapporte Reuters.

Par D.L | Ndjamena-matin

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher