Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 19:18

03559-copie-1.JPGLe président intérimaire malien Dioncounda Traoré a été frappé et blessé lundi 21 mai à son bureau de Koulouba, près de Bamako, par des manifestants en colère contre sa désignation comme chef de la transition, et hospitalisé mais sa vie n'est pas en danger, ont annoncé des sources concordantes.

Dioncounda Traoré "a été tabassé et blessé" par les manifestants, "il a été transporté à l'hôpital", a déclaré Baye Coulibaly, reporter du quotidien gouvernemental "l'Essor" qui se trouvait au siège du Secrétariat général où travaille le président intérimaire. La bâtiment se situe à côté du Palais présidentiel, saccagé et inoccupé depuis le coup d'Etat du 22 mars.

Une source de proche du président intérimaire, puis un employé du Secrétariat général, ont confirmé ces informations. "Les manifestants, qui étaient très nombreux, ont déjoué les forces de sécurité, (...) ils l'ont trouvé dans son bureau, il a été frappé mais sa vie n'est pas en danger. Il a été conduit à l'hôpital", a expliqué la source au Secrétariat général. Son admission à l'hôpital a, elle, été confirmée par une source médicale, qui n'a toutefois pas fourni de précisions sur son état de santé.

Une journée de manifestations

"Tous les locaux" officiels à Koulouba, "du Secrétariat général au ministère des Affaires étrangères ont été investis par les manifestants", a expliqué le reporter de "l'Essor". Selon un photographe de l'AFP présent sur les lieux, des centaines de manifestants ont réussi à entrer dans le Palais présidentiel, malgré la présence d'une centaine de membres de la Garde nationale.

D'après la source au Secrétariat général, "les manifestants ont débordé les forces de sécurité, qui protégeaient l'avant et les flancs" des bâtiments, "mais les manifestants sont venus par derrière".

Une période d'instabilité politique au Mali

Ces violences surviennent au lendemain d'accords sur la transition après le coup d'Etat du 22 mars par des militaires menés par le capitaine Amadou Haya Sanogo qui avait renversé le président Amadou Toumani Touré.

Ces accords, conclus par le capitaine Sanogo, les autorités intérimaires et l'Afrique de l'Ouest, prévoient notamment l'octroi du statut d'ex-président au capitaine Sanogo, et la désignation de Dioncounda Traoré comme chef de la transition pour un an à compter de mardi, date d'expiration des 40 jours d'intérim prévus par la Constitution.

 

Le Nouvel Observateur avec AFP

Par Le Nouvel Observateur avec AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher