Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 11:27

dr-albissatyCécité intellectuelle égale crime contre la nation

Ils sont aux affaires. Cadres supérieurs, techniciens, administrateurs, hommes politiques. Ils ont rangé leur intelligence, leur clairvoyance au placard pour se contenter de « manger ». Le cerveau calé derrière l’abdomen, ils ne voient plus rien…"

Trêve de bavardage autour de votre démocratie puisque vous ne connaissez même pas la définition de la démocratie. Ceci s’aperçoit à travers vos interprétations et conceptions disparates que vous preniez pour des découvertes tel quel la DCP (démocratie consensuelle et participative).
Quelle tare ! Ainsi donc, vous ne saviez pas que l’essence même de la démocratie, sa raison d’être est un consensus auquel participent tous les citoyens de la République, et vous pensiez que c ‘est une nouveauté introduite par vos méninges décomposées qui ne mémorisent que l’heure des poses «réjouissances»

Pour l’amour de Dieu, ne prenez pas toutes les femmes et tous les hommes de ce pays pour une quantité légère parce qu’ils ne savent pas mentir, parce qu’ils sont honnêtes. Ne croyez surtout pas que vous avez réussi dans votre vie. Vous avez plutôt perdu et l’honneur et la vraie citoyenneté. Au lieu de se livrer à ces logorrhées incapables de nous convaincre ou au moins tromper notre vigilance ne serait-ce que pour un temps, mais qui illustrent plutôt votre état schizophrénique, soyez plus sérieux, regardez bien autour de vous et vous comprendrez que vos mensonges ne convainquent personne. Vos soi-disant intellectuels doivent plutôt faire preuve de loyauté envers ce pays et nous montrer le chemin du patriotisme.

Non ! Il est grand temps pour que ces messieurs comprennent que le peuple tchadien n’est pas un amalgame d’imbéciles, d’idiots et autres difformités génétiques qui ingurgitent tous les mensonges qu’ils plantent à tout vent comme des piliers pour se maintenir éternellement au pouvoir. Le peuple tchadien a perdu confiance en ce que disent ces supposés responsables, et cela, ces derniers, le savent parfaitement. Alors, pourquoi ne pas prendre leur courage à deux mains, ne serait ce qu’une foi dans leur vie, et plier bagage comme des véritables hommes d’Etat. Les Tchadiens en seront infiniment reconnaissants. Une bonne partie de leurs péchés leur sera absoute et leurs enfants pourraient côtoyer les autres sans la moindre gêne. Au contraire, ils seront très fiers d’eux pour avoir donné la chance à ceux qui aiment ce pays de faire mieux.

La rancune n’est pas tchadienne ; ils seront pardonnés. Au lieu de continuer à mentir tout le temps à propos des « grandes œuvres » dont-ils nous rabattent les oreilles, œuvres qui les rendent plus méprisables aux yeux de la population, qu’ils réfléchissent plutôt à la manière la plus élégante de rendre le tablier.

Aux yeux de la population ces grandes œuvres sont plutôt la destruction du tissu social, l’abâtardissement des valeurs intrinsèques que sont l’honnêteté, le labeur, la fidélité…

Ils ont plutôt institutionnalisé la médiocrité, le mensonge, la forfaiture, la prostitution politique et même le proxénétisme pur et simple comme des mérites que le Tchadien d’aujourd’hui doit posséder pour accéder à un poste de responsabilité."

L'avilissante réalité que connaît notre pays est un thème de défoulement qui fait rire nos dirigeants pendant qu’elle fait raser les murs les autres Tchadiens quand ils se trouvent hors de leur territoire.

Réalisations ? Où sont-elles ces réalisations ? Si la théorie de Charles Darwin s’avère exacte, à force de rétrécir nos paupières à cause de la poussière de nos routes, nos visages finiront par se métamorphoser pour faire du nez une trompe.
Et puis quel est cet idiot d’économiste qui dira qu’un pays peut se développer sans voies de communications et sans énergie, et s’il ne s’agit que de cela !

Malgré toutes ces tares, sans la moindre modestie, ils se targuent de la qualité d’hommes d’Etat alors que pour être reconnu en temps que tel, il faille nécessairement avoir un certain nombre des critères qui sont entre autres :

- avoir comme premier amour celui de sa patrie et non une marionnette au service des intérêts étrangers à partir desquels il tire avantage pour soi même ;
- être un grand connaisseur des dossiers de son pays, capable de diriger efficacement n’importe quel département honnêtement et non un béni oui-oui qui, pour se maintenir aussi longtemps que possible à son poste, a comme corvée fondamentale, servir ses maîtres au détriment de l’intérêt de la nation ; en fait, un faire valoir sans honneur, sans dignité. Une marionnette marchant aux mouvements des doits de ses maîtres qui sont eux même des clowns de très mauvaise qualité.

- Un homme d’Etat est presque prié pour ses services, parce qu’il est nécessaire et pour les politiciens honnêtes qui veulent réaliser réellement des grandes œuvres à travers lui, leur propre efficacité et pour la patrie pour la construction de laquelle sa contribution est efficace.

- Un homme d’Etat est sensible aux critiques adressées à son encontre, dans ce sens qu’il les prend au sérieux et cherche à relever le défit et non un marchepied, un portemanteau auquel on accroche toutes les imbécillités des chefs ; il sait que dans toutes les langues il y a le verbe « démissionner » qu’il conjugue à la perfection lorsqu’il fait échec dans l’exercice des ses fonctions et non un voyou qui n’a aucun sentiment de responsabilité.

- Un homme d’Etat est jaloux de son pays ; il a tendance à vouloir amener son pays au moins au même niveau que celui des pays visités dans ce qu’ils ont de meilleur et non un cancre qui se limite au copier-coller des textes étrangers sans savoir en tirer ce qui est conforme aux réalités nationales, l’adapté. Il ne dort pas lorsque le peuple à des problèmes.

Bref, nos dirigeants ne ressemblent à rien de tout cela, sauf par les grands boubous et autres chéchias à la nigériane qui les rendent beaucoup plus laids aux yeux du peuple.

Non ! Il ne s’agit pas de se constituer en groupe de malfrats et se présenter comme des hommes politiques. Si nous voyons bien la configuration actuelle de nos dirigeants, nous sommes en droit de pleurer à se faire éclater les yeux pour ce pays.

Autours des nos princes, gravitent des ramassis qui, à part deux ou trois qui sont plus aux moins corrects, ressemblent plutôt à des poussins autour de la mère poule en période de disette. La lâcheté et la traîtrise dont quelques-uns sont passés maître dans l’art sont devenues leurs méthodes de travail au sein du MPS. Le déshonneur les poursuit partout où ils vont.
Parmi la classe dite politique, ils ont la plus crasseuse des tâches jamais réparties par leurs maîtres dont il est impossible de prononcer les termes de référence.

Dr Albissaty Saleh Allazam

 

Source: Alhiwar Al-Ifrighi  link

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Entre nous
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher