Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 19:20

168029L’arrivée d’une colonne de véhicules à bord desquels se trouvent de nombreux proches de Kadhafi alimente les débats à Ouagadougou. Depuis la proposition de Blaise Compaoré d’accueillir Kadhafi si celui-ci le souhaitait, les rumeurs prennent le pas sur l’information. Officiellement, aucune confirmation sur l’arrivée des membres du clan Kadhafi n’a filtré.

"C’est vrai que Kadhafi arrive à Ouagadougou ? "
C’est la première question qui m’a été posée ce mardi matin. Depuis l’annonce de l’arrivée d’une colonne de véhicules au Niger en provenance de la Libye, les Burkinabé ont l’oreille collée à leurs postes radios. A ma réponse « Je ne sais pas encore, je vais passer quelques coups de fils pour en savoir davantage », Ibrahim me dit : "En tout cas, nous les attendons ici. Qu’ils viennent, il y a de la place pour eux à Ouaga 2000".

Depuis la proposition du Burkina Faso d’accueillir Mouammar Kadhafi et les siens, les habitants de Ouagadougou suivent avec attention l’actualité libyenne.

"Je crois que c’est une bonne chose s’il est en direction pour le Burkina Faso. Et il doit avoir ses raisons pour compter sur le Burkina Faso", rétorque Paul Kéré.

Vu les relations entre le président Blaise Compaoré et le colonel Kadhafi, certains qualifient le Burkina Faso comme étant le village de Kadhafi. "C’est logique pour lui de venir ici. Il a fait beaucoup de choses pour notre pays", reconnaît Solange Ouedraogo, étudiante en fin de cycle à l’université de Ouagadougou.

"Tout le monde sait ce que Kadhaffi a fait pour le Burkina. Apprendre que le convoi est en route pour le Burkina Faso est une bonne chose, c’est le retour de l’ascenseur au guide. C’est un ami du Burkina", déclare avec joie Seraphin Ilboudo.

Il faut désarmer les gardes de Kadhafi
"Avant de rentrer au Burkina, il faut qu’on désarme les militaires. Ils doivent entrer sur le sol burkinabé en tant que civils", exige Djibril Coulibaly.

"C’est légitime. Nous avons un peu peur étant donné que ce sont des militaires qui arrivent. Nous ne savons pas les raisons de leur arrivée ici. Est-ce pour se réfugier ou pour préparer une contre-attaque en Libye ? Nous attendons des explications du gouvernement", dit Ousmane Sawadogo. Avant même qu’il ne finisse de parler, son ami Cyille Ouattara attire notre attention. "Je viens d’apprendre qu’ils sont déjà à la frontière entre le Niger et le Burkina Faso. En principe ils seront à Ouagadougou dans l’après midi."

Attention à une contre-attaque
Accusés d’avoir constitué une base arrière pour certains rebelles (Côte d’Ivoire, Liberia), les Burkinabè craignent que les dignitaires du régime de Kadhaffi ne déstabilisent la Libye à partir de leur pays. "Sur le dossier de la Libye, c’est une suite logique. En 1998, Blaise Compaoré a violé l’embargo imposé à l’encontre de la Libye. Et il est encore capable de recevoir Kadhafi et il pourrait même constituer une base arrière pour contrer le CNT", affirme Dimitri Yameogo

"Kadhafi n’est efficace militairement que dans son propre pays. S’il n’a pas pu résister en tant que guide, il le sera moins en tant que réfugié", foi de Cyrille Ouattara, un étudiant.

Toutes les rédactions se mobilisent. Chaque journaliste se laisse guider par son instinct. Certains médias ont déjà demandé à leurs correspondants régionaux de se tenir prêts à l’entrée de la première ville frontalière entre le Burkina Faso et le Niger. La fièvre kadhafiste s’est emparée du Burkina Faso.
 

Yaya Boudani, Ouagadougou

Source: http://www.rnw.nl/afrique

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher