Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 13:21
arton38935-6da45.jpgEn Zambie, un jeune homme venu du Malawi voisin s’est fait dévorer le pénis et trois orteils par une hyène alors qu’il était parti dans la brousse sur les conseils d’un guérisseur, indique, ce mercredi, l’hôpital où il est soigné.

Sur les conseils d’un guérisseur qui lui avait promis la richesse, un jeune homme malawite s’est rendu dans la brousse en Zambie. Il s’est alors fait manger le sexe et des orteils par une hyène rapporte, ce mercredi, l’établissement où il est hospitalisé.

L’information est sortie dans la presse locale du pays, dans le quotidien Times of Zambia. « Je suis parti dans la brousse et on m’a demandé de me mettre nu », a expliqué Chamangeni Zulu. Une hyène l’a ensuite attaqué, à côté de la ville frontalière de Chipata, le long de la frontière avec le Malawi, à l’extrême est du pays. Le jeune homme raconte : « une hyène est arrivée et a commencé à manger mes orteils, et finalement mes parties masculines ». Les faits se sont déroulés le 24 mars dernier.

Le jeune homme aurait été convaincu par un guérisseur traditionnel de se rendre dans la brousse afin de devenir riche, suivant ses indications. Chamangeni Zulu va retourner au Malawi, à la demande de ses proches selon l’AFP qui précise qu’il est sorti de l’hôpital ce lundi.

« Il faudra qu’il continue à nettoyer ses plaies, mais son état est stable », indique sœur Precious Matongo, une infirmière de l’établissement. L’influence des guérisseurs traditionnels est très forte au Malawi et en Zambie, et les escrocs sont nombreux.

 

Source: afrik.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher