Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 09:10
Lhomme_le_plus_grand_du_monde_est_mort.jpgL'homme le plus grand du monde pour qui sa taille était une "malédiction" est décédé d'une hémorragie cérébrale à l'âge de 44 ans.

L'Ukrainien Leonid Stadnyk, 2m57, considéré comme l'homme le plus grand du monde, est mort à 44 ans d'une hémorragie cérébrale causée par son gigantisme. C'est à l'âge de 12 ans que le jeune Leonid développa une tumeur bénigne au cerveau qui toucha une glande secrétant des hormones de croissance.

Nommé en 2007 l'homme le plus grand du monde par le Guiness des Records, Stazdnyk refusa d'être mesuré. "Pour moi, ma taille est une malédiction", avait expliqué ce paisible fermier du village de Podoliantsy. "C'est une punition de Dieu, et non quelque chose qu'il faut célébrer. Quel péché j'ai commis? Je n'en sais rien. Toute ma vie, j'ai rêvé d'être comme tout le monde".

 

Son handicap l'empêcha notamment de connaître une vie de couple normale. "Je ne veux pas imposer mon problème à une femme, ce ne serait pas juste pour elle", avait-il confié. D'un point de vue professionnel, il dut aussi renoncer à son métier de vétérinaire, pour s'occuper de la ferme familiale.

 

Source: Rumeurs d'Abidjan.

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 16:20

topelement-copie-5.jpgUne Vénézuélienne qui avait caché 1,7 kg de cocaine dans ses implants mammaires a été arrêtée à l'aéroport de Madrid, a annoncé vendredi la police espagnole.

 

«Les agents antidrogue ont été intrigués par le comportement d'une supposée touriste lors d'un contrôle sur un vol en provenance de Colombie», a expliqué la police dans un communiqué.


Des policières ont alors entrepris de fouiller au corps cette femme de 43 ans dont l'identité n'a pas été divulguée et ont découvert des «irrégularités et des malformations dans les deux seins».

Après qu'elle eût avoué avoir caché la drogue dans ses implants mammaires, elle a été transportée à l'hôpital où les médecins ont extrait la cocaine de ses prothèses.


L'Espagne est la principale porte d'entrée en Europe de la drogue venant d'Amérique latine et, déjà, en 2012, la police avait arrêté à l'aéroport de Barcelone une Panaméenne transportant 1,4 kg de cocaine dans des implants mammaires.

Source: (afp/Newsnet)

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 09:27

Capture-decran-2014-08-13-a-10.jpegLe fait divers du jour : il meurt après s’être coincé un vibromasseur dans le rectum. Un Britannique de 50 ans est mort après être resté cinq jours avec un vibromasseur coincé dans le rectum. Trop honteux pour consulter rapidement un médecin, il est mort après un mois de souffrance.

Sa peur du ridicule l’a tué. Nigel Willis, un Britannique de 50 ans, est resté chez lui cinq jours couché avec un vibromasseur coincé dans le rectum relate le Daily Mail. Pour l’homme, hors de question de consulter un médecin dans cette position gênante. Sauf que son sentiment de honte lui a été fatal. Pendant ces cinq jours, il est devenu de plus en plus faible, jusqu’au point d’être incapable de bouger de son canapé. Il a finalement osé raconter son histoire à un ami, qui a appelé les secours.

 

Perforation de l’intestin

 

L’homme diabétique et chômeur, qui vivait encore chez sa mère, a finalement été hospitalisé avec un choc septique, une insuffisance aiguë de la circulation sanguine. Après un mois de soin intensif, il est décédé. Son autopsie a révélé qu’il était mort d’une septicémie et d’une perforation de l’intestin. Cette triste histoire rappelle qu’il vaut mieux affronter la honte de sa vie plutôt que mettre sa santé en péril.

 

Source: metronews.fr

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 18:05

barack-obama-got-heckled-in-israel-and-he-handled-it-specta.jpg

Sommet Etats-Unis – Afrique: de jeunes entrepreneurs africains rencontrent Obama

Le sommet Etats-Unis – Afrique qui se tiendra à Washington les 5 et 6 août réunira une cinquantaine de chefs d’Etat, autour du thème «Investir dans la prochaine génération». L’administration Obama a voulu donner la parole à la société civile africaine à l’occasion de cette grand-messe, et en particulier aux jeunes entrepreneurs africains. Cinq cents d’entre eux ont été invités à passer six semaines dans des universités américaines avant le sommet. Ils rencontrent Barack Obama le lundi 28 juillet 2014.

 

 Les jeunes entrepreneurs africains présents à Washington ont conscience d’être privilégiés. Cinquante mille d’entre eux à travers le continent ont posé leur candidature pour avoir la possibilité de venir se perfectionner dans les meilleures universités américaines, cinq cents seulement ont été retenus.Ces jeunes sont des acteurs de la vie économique et sociale dans leur pays. Ils ont été choisis pour leur engagement et leur ténacité dans un environnement pas toujours favorable. Ce coup de pouce leur donne confiance en eux, d’autant que l’administration américaine promet un suivi sur le long terme.Le thème du sommet est évocateur : « Investir dans la prochaine génération ». Est-ce à dire que les cadres africains actuels n’ont pas la confiance de l’administration Obama ? Le département d’Etat s’en défend. L’objectif affiché de Washington est simplement de tisser des liens avec cette nouvelle génération, sur un continent où 60% de la population a moins de 35 ans. Tisser des liens sur des principes de croissance économique, de démocratie et de transparence de la vie publique, qui sont les thèmes sur lesquels les chefs d’Etat invités à ce sommet vont plancher avec Barack Obama.

 

Ce que je vais dire à Obama….
RaynatouNigérienne venue à l’université de Tulane en Louisiane. 

A Washington, Barack Obama souhaite échanger au maximum avec ses hôtes. « Nous ne demandons pas aux chefs d’Etat de venir avec de longs discours », a déclaré Linda Thomas Greenfield dimanche. La vice-secrétaire d’Etat pour les affaires africaines a par ailleurs confirmé que le président n’aurait aucune réunion bilatérale lors du sommet. « Ils seront une cinquantaine, il aurait été difficile de choisir, nous avons préféré opter pour trois réunions thématiques et le président participera aux trois », a-t-elle précisé. Les défis liés à l’arrivée simultanée des chefs d’Etat dans la capitale américaine font peur au département d’Etat, « mais nous serons à la hauteur », promet Washington.

Trois présidents qui sont mal vus par les Etats-Unis n’ont pas été invités au sommet, à savoir les chefs d’Etat du Zimbabwe, du Soudan et de l’Erythrée. La position américaine sur les révisions constitutionnelles pour permettre à un président sortant de briguer un mandat supplémentaire n’a pas varié d’un iota depuis les déclarations de John Kerry à Kinshasa en mai. « Nous avons découragé tous les dirigeants des pays où de tels amendements sont envisagés, notre position sur ce dossier est très claire », a déclaré Linda Thomas Greenfield. Lors d’un point de presse tenu dimanche, elle a de nouveau regretté les lois et les pratiques discriminatoires dans plusieurs pays d’Afrique vis-à-vis des communautés homosexuelles, faisant notamment allusion au Cameroun et à l’Ouganda.

Soure. RFI

Repost 0
Published by - dans Monde
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 17:51

Obama-jeunesse-afriain.jpgIls ont été invités à passer six semaines dans des universités américaines. Ce lundi 28 juillet, le président américain a voulu échanger avec eux avant la tenue du sommet États-Unis/Afrique qui se tiendra à Washington les 5 et 6 août. Ce sommet réunira une cinquantaine de chefs d’État, autour du thème « Investir dans la prochaine génération »

Venus de tout le continent, ces jeunes sont des acteurs de la vie économique et sociale dans leurs pays. Ils ont été choisis pour leur engagement et leur ténacité dans un environnement pas toujours favorable. Cette rencontre qui a permis à l’administration américaine de donner la parole à la société civile, est une occasion pour ces jeunes d’établir entre eux des relations de confiance. Selon les organisateurs, 50.000 jeunes à travers le continent ont posé leur candidature pour avoir la possibilité de venir se perfectionner dans les meilleures universités américaines, mais 500 seulement ont été retenus.

Pour plusieurs de ces jeunes, le thème choisi pour ce sommet est très édifiant puisque l’objectif affiché par Washington est de tisser des liens étroits avec cette nouvelle génération, sur un continent où 60% de la population a moins de 35 ans. Il s’agit notamment de garantir les liens sur des principes déterminés : croissance économique, démocratie et transparence de la vie publique. Ces sujets étant ceux sur lesquels les chefs d’État invités à ce sommet vont plancher avec Barack Obama.

« Nous ne demandons pas aux chefs d’État de venir avec de longs discours », a insisté Linda Thomas Greenfield dimanche. La vice-secrétaire d’État pour les affaires africaines a en outre, confirmé que le président n’aurait aucune réunion bilatérale lors du sommet. « Ils seront une cinquantaine, il aurait été difficile de choisir, nous avons préféré opter pour trois réunions thématiques et le président participera aux trois », a-t-elle déclaré.

Trois présidents qui sont mal vus par les États-Unis n’ont pas été invités au sommet, à savoir les chefs d’État du Zimbabwe, du Soudan et de l’Érythrée. La position américaine sur les révisions constitutionnelles pour permettre à un président sortant de briguer un mandat supplémentaire n’a pas varié d’un iota depuis les déclarations de John Kerry à Kinshasa en mai. Les défis liés à l’arrivée simultanée des chefs d’État dans la capitale américaine font peur au département d’État, « mais nous serons à la hauteur », rassure Washington.

Nestor N'Gampoula et Kombo
Repost 0
Published by - dans Monde
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 12:07

topic.jpgElle participera avec 17 autres jeunes asiatiques à un déjeuner avec le Pape lors de sa visite en Corée du Sud.

Comme à l’occasion d'autres voyages pontificaux, le pape François va déjeuner avec un groupe de jeunes durant sa visite en Corée du Sud. Parmi les 18 jeunes asiatiques qui participeront au déjeuner du 15 août dans le diocèse de Daejeon, figure BoA, la « reine de la pop coréenne ». Elle vient d'une famille catholique  et sa foi a toujours beaucoup compté pour BoA, selon l’agence AsiaNews. Elle fait partie d’une longue liste de Sud-Coréens catholiques célèbres, dont certains sont venus à l’Eglise à l’âge adulte, comme le chanteur et acteur Rain.

Rain a été baptisé  il y a quelque temps dans une petite paroisse de la banlieue de Séoul. Par foi, a-t-il assuré, et non par obligation ou parce qu’il allait se marier prochainement avec sa compagne, la célèbre actrice catholique Kim Tae.hee. Le jeune artiste est l’un des principaux représentants de la « K-pop », un phénomène musical coréen  qui connaît un grand succès. Le projet de recevoir le baptême catholique mûrit depuis longtemps. La cérémonie s’est déroulée en présence uniquement de la famille et des amis intimes » a déclaré  l’agence de Rain, la Cube DC.  

Une autre jeune convertie est la championne de patinage artistique qui « a été baptisée à l’âge adulte sous le nom de "Estrella" et est très pieuse, dit AsiaNews.  

Le Pape François se rendra en Corée du Sud du 14 au 18 Août prochain, pour participer à la Journée mondiale asiatique de la Jeunesse programmée dans le diocèse de Deajeon, et béatifier le laïc Paolo Yun Ji-chung et ses 123 compagnons, martyrisés par haine de la foi pendant les persécutions du royaume Joseon.  

Selon l'évêque de Daejeon, Mgr Lazzaro You Heung-sik, « de très nombreux martyrs coréens provenaient de mon diocèse. Nous espérons que la journée mondiale asiatique de la Jeunesse pourra inspirer de nombreux jeunes à voir leur sacrifice. La rencontre avec le Pape sera sûrement un grand stimulant pour leur propre foi ».

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 11:51

rightrelated.jpgLe Pape François a remercié personnellement la jeune soudanaise chrétienne condamnée à mort pour ne pas avoir renié sa foi.

Le Pape François a rencontré ce jeudi Meriam Yahia Ibrahim Ishag, la jeune chrétienne soudanaise, condamnée à la peine de mort pour apostasie dans son pays et remise en liberté à la suite des pressions internationales. En fin de matinée,  jeudi 24 juillet, la femme, accompagnée par son mari Daniel Wani et par ses deux jeunes enfants – Martin, d’un an et demi, et Maya, née en prison il y a deux mois – a été reçue par le Pape. Le Pape François a remercié personnellement ce jeudi la jeune soudanaise chrétienne  pour ne pas avoir renié sa foi a été condamnée à mort pour apostasie. Libérée après une forte mobilisation internationale,  l’un de ses premiers rendez-vous aura donc été à la Maison Sainte Marthe au Vatican.

La rencontre avec le Pape a duré environ une demi-heure, dans une atmosphère qualifiée par le Père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, de " très sereine et affectueuse ".  Le Pape a remercié Meriam et sa famille pour son courageux témoignage de constance dans la foi. "Le Pape, a ajouté le Père Lombardi, a été très tendre avec elle, ses deux enfants et son mari, qui était en fauteuil roulant, et il l’a remerciée pour son témoignage." Pour le Père Lombardi il s’agissait "d’un geste de proximité et de solidarité envers ceux qui souffrent pour leur foi. Et cela, a -t-il ajouté, va au-delà de cette rencontre si belle et pleine d’attention."

Le courage de Meriam

 

Avec eux se trouvaient également le vice-ministre italien des affaires étrangères, Lapo Pistelli, qui s’était rendu hier au Soudan pour porter à terme les négociations et accompagner Meriam et sa famille en Italie, d’où ils se rendront aux Etats-Unis. La rencontre, à laquelle était présent entre autres le secrétaire particulier du Pape, Mgr Yohannis Gaid, a duré un peu moins d’une demi-heure et s’est déroulée dans un climat serein et affectueux.

Pour sa part, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a exprimé sa profonde reconnaissance pour le grand soutien et le réconfort reçus de la prière du Pape et de tant d’autres personnes croyantes de bonne volonté. Au terme de la rencontre, le Pape a salué également le personnel italien qui accompagne la famille de Meriam au cours de ce passage à Rome. A travers ce geste, le Pape a voulu manifester sa proximité, son attention et sa prière également à tous ceux qui souffrent en raison de leur foi et en particulier pour les chrétiens qui subissent des persécutions ou des restrictions imposées à la liberté religieuse.

Ce matin, à l’arrivée à l’aéroport de Ciampino, Meriam et sa famille avaient été accueillis par le président du Conseil des ministres italien, Matteo Renzi, par son épouse, Agnese, et par le ministre des Affaires étrangères, Federica Mogherini. « Aujourd’hui est un jour de fête », une journée digne de l’Europe, a commenté Matteo Renzi. Il s’agit d’un succès indubitable de l’engagement de l’Italie dans cette affaire. Déjà à l’occasion du discours d’ouverture, à Strasbourg, du semestre de présidence italienne de l’UE, Matteo Renzi avait souligné : « S’il n’y a pas une réaction européenne, nous ne pouvons pas nous sentir dignes de nous appeler Europe ».

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 19:52

L'enfant a été transporté en urgence à l'hôpital. Son pronostic vital est engagé.

bebe-abandonne--2-.jpg

Un nouveau-né abandonné a été trouvé à la mi-journée dans des toilettes de l'aéroport parisien d'Orly, puis transporté à l'hôpital, a-t-on appris de sources concordantes. C'est "une femme de ménage qui l'a trouvé" et qui a averti les forces de l'ordre, a précisé une source policière. L'enfant, vivant lors de sa découverte, a été transporté en urgence et avec un pronostic vital engagé à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).

"Il a été pris en charge de façon très rapide et satisfaisante", a néanmoins précisé le parquet de Créteil, dont un représentant s'est rendu sur place. Le nourrisson a été victime d'une "importante hypothermie", ont relaté deux sources proches de l'enquête, l'une d'elles se montrant optimiste sur les chances de survie de l'enfant.

Selon le parquet, l'enfant, un garçon de type africain, a été découvert peu après sa naissance. "La mère venait d'accoucher", a indiqué cette source.  Trouvé dans les toilettes de la zone départ de l'aéroport au terminal d'Orly Sud, le bébé était à moitié emmitouflé dans des sacs et du papier, a ajouté une autre source proche du dossier.

Une enquête pour retrouver la mère de l'enfant a été confiée à la brigade territoriale de protection de la famille du Val-de-Marne. Selon une source policière, les enquêteurs ont commencé à éplucher les listings des vols et les images de caméra de surveillance.  En milieu d'après-midi, les toilettes où a été retrouvé le bébé étaient totalement nettoyées, les usagers de l'aéroport s'y rendant sans se douter de la découverte faite quelques heures plus tôt, a constaté un journaliste de l'AFP.  Elles sont situées près des départs de la compagnie Tunisair, dans un endroit relativement peu fréquenté pour une journée de départs.

"Ça s'est su très vite. Ici, tout le monde est très choqué", a déclaré une employée de l'aéroport. Plusieurs sapeurs-pompiers étaient toujours présents à la sortie de l'aéroport, ainsi que trois représentants de la police aux frontières (PAF) près des toilettes.

Parmi les précédents récents dans le Val-de-Marne, en décembre 2012, un nouveau-né avait été découvert en bonne santé, malgré le froid, devant une salle paroissiale de Champigny-sur-Marne, et, en mars 2011, un garçonnet miraculé avait été trouvé quelques heures après sa naissance près d'une benne à ordures de Sucy-en-Brie.

Source: le figaro.fr
Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 19:28

images-copie-3.jpgL'enfant a été transporté en urgence à l'hôpital. Son pronostic vital est engagé.


Un nouveau-né abandonné a été trouvé à la mi-journée dans des toilettes de l'aéroport parisien d'Orly, puis transporté à l'hôpital, a-t-on appris de sources concordantes. C'est "une femme de ménage qui l'a trouvé" et qui a averti les forces de l'ordre, a précisé une source policière. L'enfant, vivant lors de sa découverte, a été transporté en urgence et avec un pronostic vital engagé à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).

"Il a été pris en charge de façon très rapide et satisfaisante", a néanmoins précisé le parquet de Créteil, dont un représentant s'est rendu sur place. Le nourrisson a été victime d'une "importante hypothermie", ont relaté deux sources proches de l'enquête, l'une d'elles se montrant optimiste sur les chances de survie de l'enfant.

Selon le parquet, l'enfant, un garçon de type africain, a été découvert peu après sa naissance. "La mère venait d'accoucher", a indiqué cette source.  Trouvé dans les toilettes de la zone départ de l'aéroport au terminal d'Orly Sud, le bébé était à moitié emmitouflé dans des sacs et du papier, a ajouté une autre source proche du dossier.

Une enquête pour retrouver la mère de l'enfant a été confiée à la brigade territoriale de protection de la famille du Val-de-Marne. Selon une source policière, les enquêteurs ont commencé à éplucher les listings des vols et les images de caméra de surveillance.  En milieu d'après-midi, les toilettes où a été retrouvé le bébé étaient totalement nettoyées, les usagers de l'aéroport s'y rendant sans se douter de la découverte faite quelques heures plus tôt, a constaté un journaliste de l'AFP.  Elles sont situées près des départs de la compagnie Tunisair, dans un endroit relativement peu fréquenté pour une journée de départs.

"Ça s'est su très vite. Ici, tout le monde est très choqué", a déclaré une employée de l'aéroport. Plusieurs sapeurs-pompiers étaient toujours présents à la sortie de l'aéroport, ainsi que trois représentants de la police aux frontières (PAF) près des toilettes.

Parmi les précédents récents dans le Val-de-Marne, en décembre 2012, un nouveau-né avait été découvert en bonne santé, malgré le froid, devant une salle paroissiale de Champigny-sur-Marne, et, en mars 2011, un garçonnet miraculé avait été trouvé quelques heures après sa naissance près d'une benne à ordures de Sucy-en-Brie.

Source: le figaro.fr
Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 18:45

1544474_10201212641545820_1079314700_n.jpgLe 22 avril 1900, il y eut le combat décisif des forces françaises contre Rabah à Kousseri. C’était après la jonction des trois colonnes (Missions Foureau-Lamy et Joalland-Meynier). Le commandant Lamy allait y perdre la vie. Un soldat raconte ses souvenirs qu’on peut retrouver dans Les souvenirs du Caporal Menage recueuillis par Paluel Marmont, p 117.


Il est six heures du matin lorsque les trois colonnes s’ébranlent. Le Commandant Lamy marche avec celle du centre. Nous avançons dans un enchevêtrement inextricable de buissons épineux, dans lesquels il faut, non sans peine, nous creuser un chemin. Aussi allons-nous lentement. Nos voisins progressent-ils plus vite ? Nous ne pouvons le savoir… Toujours est-il que nous sommes en route depuis environ une heure lorsque soudain, sur notre droite, une fusillade éclate. Est-ce seulement une alerte ? Non pas, car le feu continue, de plus en plus nourri, et notre conviction se fait que l’accrochage est maintenant réalisé. Aussi, conformément aux indications du Commandant avant le départ, le capitaine Reibell nous fait-il faire un changement de direction à droite. Puis, au débouché d’un rideau d’arbres, qui jusqu’alors avait dissimulé notre marche, nous nous déployons en tirailleurs. Ma section s’appuie au fleuve pour couper la route à tous ceux qui tenteraient de fuir par ce côté.

A présent la fusillade est déclenchée sur toutes les faces du camp, et nous avançons sous les balles. Le Lieutenant de Chambrun, à cheval assure la liaison entre le Commandant Lamy et les commandants des trois colonnes. Au tir de l’ennemi, nos fusils répondent ainsi que nos canons. Nous avançons par bonds successifs, dans le tumulte d’une vraie bataille. Il y a quelques blessés déjà. Le soleil est haut et nous commençons à souffrir de la chaleur. Chacun de nous est impatient d’en finir, à hâte d’entendre le clairon sonner la charge…

Voici, les clairons des sections Metois et Britach viennent de donner le signal. Alors, d’un seul élan, toute la ligne de tirailleurs se précipite. Le Capitaine Reibell est en tête.

          - En avant, crient les officiers.

          - En avant, répètent les hommes.

C’est l’assaut furieux du camp. Nous arrivons à l’enceinte, la franchissons. De pauvres femmes se jettent à nos pieds en nous suppliant de les épargner. Des prisonniers, certains maintenant d’avoir la vie sauve, nous guident à travers les cases. Mais si l’ennemi recule, il ne songe pas à capituler.

C’est un corps à corps général, une lutte terrible à la vie et à la mort.

          - Rabah est blessé.

La nouvelle court de bouche en bouche. Il est blessé, il est vrai. Mais légèrement, et il s’apprête à fuir avec quelques guerriers dévoués à sa personne. Aussitôt des dispositions sont prises pour couper sa retraite. Le Capitaine Reibell s’élance. Mais Rabah fait demi-tour, revient sur nous. Le Commandant Lamy qui se trouve non loin se précipite. Il tombe frappé d’une balle.

 

          - Le Commandant est blessé.

En un instant nous connaissons la nouvelle de la blessure de notre Commandant, et nous savons que sa blessure est grave.

          - Le Capitaine de Cointet est tué

Il se trouvait à côté du commandant Lamy et a eu la carotide tranchée par une balle.

          - Le Lieutenant Chambrun est blessé.

          Une balle a traversé l’avant-bras, et brisé le coude.

          - Le Sergent Rocher est tué.

          - Le tirailleur Djellouk est tué.

          - Le spahis Kadry est tué.

Ainsi la liste des morts s’allonge. Mais ils ne seront pas tombés en vain. Les guerriers de Rabah maintenant sont en fuite.

Tout à coup un tirailleur soudanais qui fut prisonnier de Rabah reconnaît celui-ci parmi les fuyards. D’un bond il le rejoint et l’abat ; puis d’un seul coup il lui tranche la tête.

          - Je veux voir le Commandant,  dit-il.

On lui indique la tente où notre chef a été transporté, et le tirailleur lui montre la tête du tyran dont nous venons de débarrasser le pays.

Le Commandant est étendu sur un brancard. Il est très pâle. Une balle lui a fracassé le bras et pénétré dans la poitrine d’où l’on n’a pu l’extraire. Les docteurs Fournial et Haller sont à son chevet tandis qu’on enveloppe le bras de Chambrun dans une peau de bouc faisant gouttière.

- Je vais mourir, murmure le commandant ; mais je meurs content puisque Rabah n’est plus.

Repost 0
Published by Rdpl, mieux vivre-ensemble - dans Monde
commenter cet article

Présentation

  • : RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • RDPL, Mieux Vivre-Ensemble
  • : Rassemblement Démocratique pour la Paix et les Libertés au Tchad. La passion de bâtir, le rêve de construire un Tchad nouveau!
  • Contact

Young-black« Nous voulons être délivrés. Celui qui donne un coup de pioche veut connaitre un sens à son coup de pioche. Et le coup de pioche du bagnard, qui humilie le bagnard, n’est point le même que le coup de pioche du prospecteur, qui grandit le prospecteur. Le bagne ne réside point là où les coups de pioche sont donnés… » ANTOINE de Saint-Exupéry, in TERRE DES HOMMES.

 

284215_1905906284433_1145065966_31634001_2909666_n.jpg



Rechercher